Pouvez-vous présenter Joberwocky en quelques mots ?

Nathalie et Marie Sevestre : Joberwocky est l’organisme de formation continue des cabinets d’avocats et des professions juridiques sur les soft skills. Nos formations sont sur-mesure, en demi-journée ou à l’heure du déjeuner, au sein des cabinets sur toute la France.

Notre équipe est constituée de 2 associés et de 36 formateurs certifiés – Organisme Datadocké et certifié ISQ-OPQF.

interview maitrise joberwocky
Une partie de l’équipe de formation de Joberwocky – ©Joberwocky
  • Joberwocky est une entreprise familiale. Est-ce que c’était une évidence pour vous ?

Nous sommes issus depuis 4 générations d’une famille d’entrepreneurs. La transmission et la pérennité d’une entreprise est dans notre ADN. Nous construisons avec nos clients une relation durable.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon Avocat
  • Quels sont les bénéfices de travailler en famille ? Pour vous ? Pour vos clients ? Est-il facile de travailler en famille ?

En famille, nous travaillons dans la confiance, l’engagement et le respect du bien commun. C’est ce qui nous différencie aux yeux de nos clients internes et externes.

Pourquoi est-il si important de se former quand on est avocat ?

Le secteur des cabinets d’avocats est au cœur de la révolution numérique.

L’avocat doit impérativement acquérir des compétences comportementales, telles que le développement commercial, la communication, le management de ses équipes pour faire face à la concurrence, se démarquer et augmenter la perception de la valeur ajoutée vis-à-vis de ses clients.

L’avocat de demain se doit d’être au cœur de la relation client, créateur de valeur.

  • Se former n’est-il réservé qu’aux gros cabinets ? Les plus petites structures, voire les indépendants, ont-ils également intérêt à le faire ?

La formation est avant tout une obligation de 20 heures qui concerne tous les avocats. Au-delà de cette obligation, nous avons tous intérêt à nous former quelle que soit la taille de nos structures pour rester compétitif dans un monde en pleine mutation.

  • Vous formez les cabinets d’avocat sur des sujets aussi variés que la relation client, la finance et le management. Quelles sont vos formations les plus sollicitées ?

Le Top 5 des formations avocats sont :

  • Le management ;
  • La relation avocat-client ;
  • Le développement du cabinet ;
  • La prise de parole.

Et bien sûr… l’anglais des affaires et juridique !

  • Aidez-vous les avocats à trouver la formation dont ils ont besoin ?

Les avocats sont parfaitement lucides sur leurs besoins de formation.

Nous les accompagnons tout au long de leur projet de formation : de la compréhension des besoins, à la prise en charge (FIF-PL), à l’organisation au sein du cabinet… jusqu’à l’attestation pour le Barreau.

interview nathalie maries sevestre
Marie Sevestre (à gauche) et Nathalie Sevestre (à droite) – © Joberwocky
  • Pourquoi est-il important de former les collaborateurs ?

En cabinet, nous formons à 55% les avocats et 45% les fonctions supports.

Les cabinets employeurs ont une responsabilité sociale vis-à-vis des salariés et doivent répondre à leur obligation de formation. C’est un sujet RSE à part entière.

Les thématiques les plus demandées portent sur le management, la communication, la bureautique et les langues.

La formation continue est un investissement stratégique. Une équipe bien formée est toujours plus performante !

  • Vous proposez également des formations sur la qualité de vie au travail, allant de la nutrition à la mémoire en passant par la gestion du stress… La gestion du stress est-elle importante pour les avocats ?

En tant que profession libérale, les avocats n’ont pas d’autre choix que de rester en « bonne santé ».

Au-delà de la performance, trouver un bon équilibre entre la vie professionnelle et personnelle et acquérir une bonne hygiène de vie est un impératif pour des non-salariés…

Les outils digitaux : nécessaires pour les avocats ?

La maîtrise des outils digitaux permet à l’avocat de se concentrer sur ce qui fait sa spécificité et son talent : la créativité, l’empathie, et le sens de la relation.

Comme le dit Jean Fourastié : « La machine conduit l’homme à se spécialiser dans l’humain ».