avocat relation client

Une grande transparence ?

96% des Français trouvent que les honoraires des avocats sont trop élevés, alors que 51% d’entre eux n’ont jamais eu à contacter un avocat. Etonnant ? Pas vraiment. Le métier souffre de beaucoup d’a priori, nourris parfois par l’opacité des avocats eux-mêmes sur leurs honoraires. Le client de 2022 a besoin de transparence, surtout dans un monde où il a l’habitude d’avoir toutes les cartes en main avant de prendre une décision.

Un sondage récent de 2021 montre en effet que 51% du public n’a « plutôt pas » ou « pas du tout » confiance dans les sites internet juridiques. Cette réponse illustre la présence de plus en plus active des avocats sur internet. Une relation de confiance entre le client et vous doit alors absolument s’établir.

Bon à savoir :

Préciser sur votre profil Justifit si vous acceptez ou non l’aide juridictionnelle est plus transparent pour vos justiciables et donc leur inspirer confiance.

Une disponibilité à toute épreuve ?

Un ordinateur, un téléphone fixe, un téléphone portable, une tablette… On ne vous a pas menti en vous disant que le Français d’aujourd’hui est ultra-connecté ! En 2021, les appareils connectés dans le monde entier sont au nombre de 11,7 milliards. Le client jongle entre son téléphone portable et son ordinateur et souhaite avoir l’information dont il a besoin rapidement. S’il ne l’a pas, il se tournera vers une autre source.

D’ici 2023, une personne en France comptera en moyenne 3,6 appareils connectés. Le Français moyen passera plus de 18h hebdomadaires sur internet.

Ce phénomène d’ultra-connexion des personnes provoque un besoin : avoir une réponse le plus vite possible. Une grande réactivité de votre part est indispensable pour maintenir l’intérêt de vos futurs clients.

Une expertise assumée et mise en avant ?

Selon une étude Avvo, 1 justiciable sur 5 pense qu’en effectuant des recherches, il peut en savoir autant qu’un avocat. Cela en fera rire plus d’un quand on connaît l’étendue de l’expertise d’un professionnel du droit, mais c’est une réalité. En ayant accès à autant d’informations via Google, celui qui aurait pu être un potentiel client s’arrêtera à ce qu’internet aura bien voulu lui donner sans franchir le pas de la porte de votre cabinet.

Il faut donc lui faire comprendre que votre expertise lui est essentielle. Comment ? En améliorant votre présence en ligne grâce à des outils SEO par exemple. Cela vous permettra de mettre en avant votre expertise précisément à l’endroit où le justiciable sera venu chercher des informations : sur internet.

Points clés à retenir :
  • Vos clients sont de plus en plus connectés : suivez la tendance !.
  • Améliorer votre présence sur internet grâce au SEO est indispensable pour que vos prospects reconnaissent votre expertise.

Une personnalisation de leur parcours juridique ?

On pourrait penser que la généralisation des conseils juridiques sur internet, basés sur l’absence de personnalisation, est une solution adéquate pour des justiciables cherchant une solution rapide à leurs problèmes. Au contraire, ils ont besoin de se sentir uniques, de savoir que les honoraires qu’ils payent leur ouvrent les portes d’un service “premium”. Soyez proches de vos clients et ils vous seront fidèles.

Des avis honnêtes de la part des autres justiciables ?

Il est indispensable de soigner son e-réputation. Des avis honnêtes publiés sur internet, que ce soit sur Google ou sur les différents réseaux sociaux, sont une plus-value : les avocats peuvent en profiter de la même manière que le “bouche à oreille”, et les justiciables sont rassurés de voir que l’avocat qu’ils choisissent n’est pas un inconnu.

Bon à savoir :

Ne recherchez pas uniquement les avis 100% positifs ; un avis mi-figue mi-raisin peut sembler négatif a priori, mais peut également ajouter un aspect humain aux commentaires. La censure n’est donc pas la bonne parade. Transformer les obstacles en munitions, c’est aussi ça le métier d’avocat.