Vous êtes le sujet d’une diffamation ? Vous êtes en droit d’engager des poursuites judiciaires. Mais avant tout, il est important de connaître les démarches à suivre pour porter plainte et faire valoir vos droits. N’hésitez pas à contacter un avocat spécialisé en matière de diffamation pour vous assister dans vos démarches et vous accompagner dans l’ensemble des procédures nécessaires. Comment différencier diffamation et calomnie ? Comment réagir face à une diffamation ? Comment prouver un acte de diffamation ? Nous vous expliquons  comment engager des poursuites judiciaires en cas de diffamation et quels sont les risques encourus.

Comment porter plainte pour diffamation ?

À RETENIR : Comment porter plainte pour diffamation

La diffamation est un délit passible de sanctions pénales. Afin de porter plainte pour diffamation et accusation sans preuve, vous devez adresser une lettre de plainte à votre tribunal de proximité. Celle-ci doit comporter des informations précises sur la diffamation, le ou les auteurs ainsi que des preuves pour appuyer vos propos.

Si vous estimez avoir été diffamé, découvrez dans ce guide ce qui suit pour les différentes étapes à suivre pour défendre au mieux vos intérêts.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon Avocat

Diffamation : tout ce qu’il faut savoir

Par définition, la diffamation est un acte qui consiste à dire ou à écrire des propos calomnieux à l’encontre d’une personne. Intentionnels et non fondés, ces derniers ont pour objectif de porter atteinte à la réputation de la personne concernée.

Elle peut être commise à l’encontre d’une personne physique ou morale. Cette dernière peut notamment se produire dans le cadre d’une conversation, d’un écrit ou d’une publication sur les réseaux sociaux.

Quand parle-t-on d’accusation sans preuve ?

Une accusation sans preuve est considérée comme une diffamation.

Par définition, il s’agit de l’allégation ou de l’imputation d’un fait portant préjudice à la réputation d’une personne ou d’un groupe de personnes sans aucune preuve suffisante.

Quand commence la diffamation ?

La diffamation commence lorsqu’une personne publie ou diffuse intentionnellement des informations fausses ou inexactes ayant pour but de porter atteinte à la réputation ou à l’honneur d’une autre personne, d’un groupe ou d’une entreprise.

Est-ce que la diffamation est un délit ? Que dit la loi ?

La diffamation est un délit réprimé par le Code pénal français. Selon l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de presse, « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne physique ou morale est interdite ». Les sanctions encourues peuvent aller de l’amende à la prison, en fonction de la gravité de l’infraction.

Comment prouver la diffamation ?

Pour prouver la diffamation, vous devez fournir des preuves claires et irréfutables qui démontrent que le plaignant a été victime d’une allégation fausse et trompeuse ayant causé des dommages à sa réputation. Cela peut inclure des preuves tangibles telles que des emails, des messages ou des publications en ligne et des témoignages de personnes qui peuvent corroborer votre récit.

Bon à savoir :
De simples insinuations ou des propos dubitatifs sont constitutifs d’une diffamation, et ce, même si aucun nom n’a été divulgué, et du moment que la victime est explicitement identifiable.

Points clés à retenir :

  • La diffamation commence dès lors qu’une personne fait une allégation ou une assertion qui porte un préjudice à la réputation d’une autre personne.
  • La diffamation est un délit puni par une amende, une peine de prison ou les deux.

Quelles différences entre diffamation et calomnie ?

Souvent confondues, la diffamation et la calomnie ont pourtant des significations différentes.

Qu’est-ce que la diffamation ?

Par définition, la diffamation est un acte illicite qui consiste à porter atteinte à l’honneur ou à la réputation d’une personne nommément désignée ou clairement identifiable à travers des allégations fausses ou mensongères. Elle peut être commise par tous les moyens de communication, que ce soit par voie orale, par courrier, par texto ou par Internet.

De manière générale, la diffamation se divise en deux grandes catégories, dont voici la liste :

    • La diffamation publique qui consiste en des propos diffamatoires entendus ou lus par un ou plusieurs personnes autres que l’auteur ainsi que toutes personnes liées à cette dernière. Les rumeurs propagées sur Internet sont un exemple de diffamation publique.
    • La diffamation privée qui se produit lorsque des propos offensants sont émis entre deux personnes.

Qu’est-ce que la calomnie ?

Par définition, la calomnie est une accusation mensongère qui vise à porter préjudice à l’honneur ou à la considération d’une personne, d’une entreprise ou d’une organisation.

Elle peut se manifester sous la forme d’une imputation faite publiquement et à mauvais escient, de propos à caractère injurieux ou outrageant, d’une allégation ou imputation d’un fait.

À la différence d’une diffamation, la calomnie n’est pas une infraction pénale et ne peut entraîner une condamnation que si la déclaration engendre des préjudices à la victime.

Bon à savoir :
La diffamation peut prendre la forme d’une affirmation, d’un geste ou d’une image qui cause un préjudice à la réputation d’une personne ou d’un groupe. Elle revêt un caractère sexiste, raciste, ou homophobe.

Points clés à retenir :

  • La diffamation est un acte illicite visant à porter atteinte à l’honneur ou à la réputation d’une personne.
  • Accusation mensongère, la calomnie a pour objectif d’impacter négativement l’honneur ou la considération d’une organisation, d’une personne ou d’une entreprise. Elle ne constitue pas une infraction pénale.

Comment réagir à une diffamation et faire face à de fausses accusations ?

Face à des accusations erronées ou diffamatoires, vous avez le droit de réagir et de défendre votre honneur. La première étape consiste à prendre connaissance de la situation et à recueillir des preuves. Si la diffamation est publique, il est important de réagir rapidement pour éviter la propagation des informations.

Porter plainte pour atteinte à la réputation et préjudice moral

Si vous estimez avoir été victime de diffamation, vous avez le droit de porter plainte afin de faire valoir vos droits et de réclamer réparation pour le préjudice moral subi. La plainte peut être introduite devant les tribunaux civils ou des tribunaux spécialisés, selon la nature et l’importance de l’acte délictueux, voire le tribunal de grande instance pour les diffamations aggravées.

Voici un exemple d’un modèle de plainte pour diffamation :

Nom et Prénom de l’expéditeur

Adresse

Nom et Prénom destinataire

Adresse

Recommandé avec A. R

Objet : plainte pour diffamation …. (identité de l’auteur)

Madame, Monsieur

J’ai l’honneur de porter à votre connaissance des faits de diffamation portés par… (le nom de l’auteur) à mon égard. Ce dernier/cette dernière affirme que (la nature des faits diffamatoires qui vous ont été mensongèrement imputés]. Je dépose plainte auprès de vos services. Je vous adresse ci-joint les documents qui démontrent les propos qui ont été tenus.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

[Signature]

Porter plainte pour diffamation au travail

Si vous êtes victime de diffamation au travail, vous pouvez décider de porter plainte contre l’auteur ou le responsable. Pour ce faire, voici la liste des étapes à suivre :

  1. Vous devez d’abord contacter votre employeur afin de l’informer des propos diffamatoires.
  2. Vous pouvez ensuite contacter un avocat spécialisé en droit du travail pour vous conseiller et vous aider à préparer votre plainte.
Bon à savoir :
En vertu de l’article 42 de la loi de 1881, si la diffamation est diffusée sur un média, c’est le directeur de publication qui est considéré comme l’auteur de l’infraction.

Points clés à retenir :

  • En cas de diffamation, vous avez le droit de réagir et de défendre votre honneur en portant plainte auprès des autorités compétentes ou du tribunal compétent.
  • Pour le cas d’une diffamation au travail, il est important de contacter votre employeur pour l’informer de la situation.

Pour conclure, la diffamation est un délit qui consiste à répandre des propos calomnieux ou diffamatoires portant atteinte à l’honneur ou à la réputation d’une personne. Elle peut se produire sous forme de paroles, d’écrits, de photos ou de vidéos. Cette infraction est sanctionnée par la loi et peut entraîner des conséquences civiles ou pénales.

Articles Sources [ Masquer ]

  1. service-public.fr - https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32079
  2. mercipourlinfo.fr - https://www.mercipourlinfo.fr/droits-et-demarches/infractions/diffamation-injure-calomnie-que-risquez-vous-345366