Vous voulez acheter un bien immobilier alors que vous êtes en pleine procédure de divorce ? Pas de panique, vous pouvez le faire en prenant quelques précautions pour que le bien en question ne devienne pas la propriété de la communauté. Pour cela, vous devez demander à votre conjoint de rédiger une lettre de renonciation précisant son désengagement total sur l’immobilier acquis. Si vous avez besoin de conseils sur la question, le mieux est de vous adresser à un avocat spécialisé dans le divorce. En attendant, découvrez ce que vous devez savoir sur la lettre de renonciation et achat de bien immobilier par un conjoint en cas de divorce.
Alt="Lettre renonciation divorce conjoint achat immobilier"

Comment garder un bien immobilier en cas de divorce ?

La procédure de divorce peut prendre un certain temps. Dans certains cas, il arrive que l’un des époux décide d’acquérir un bien immobilier à son propre compte pour séparer les corps par exemple. Dans ce genre de situation, la prudence est de mise puisque l’article 1402 du Code civil mentionne que tout bien est considéré comme la propriété de la communauté si aucun justificatif ne montre qu’il appartient effectivement à l’un des époux. Pour éviter ce problème, vous pouvez demander à votre conjoint d’établir un document pour renoncer à tous les droits matrimoniaux sur le bien acquis. Il s’agit d’une lettre de renonciation de bien immobilier en cas de divorce. Pour mieux comprendre cette notion, voici une définition précise de ce qu’est une lettre de renonciation :
La renonciation est l’abandon d’un droit. Par le biais de cette lettre, le conjoint procède ainsi à un acte, régulé par la loi, stipulant clairement qu’il renonce à toutes responsabilités et à tous les droits matrimoniaux sur le bien acquis, quelle que soit la nature de ce dernier.

À noterUne lettre de renonciation peut également être rédigée si le couple a décidé d’acheter ensemble un bien immobilier avant l’ouverture d’une procédure de divorce. Elle évite un autre cas conflictuel.

Comment rédiger une lettre de renonciation ?

Une lettre de renonciation doit claire et précise. Elle doit aussi être rédigée en toute liberté et sans contrainte. Pour qu’elle soit valable, elle doit contenir les éléments suivants cités dans la liste ci-dessous :

  • Noms, prénoms et adresses des deux parties ;
  • L’objet lettre de renonciation ;
  • Les raisons de l’acte ;
  • Mention de la nature du bien ;
  • Signatures.

Sur ce document, il est primordial de préciser que le bien acheté sera effectivement la propriété personnelle du conjoint acquéreur après l’annonce du jugement. Cette mention doit même faire l’objet d’un alinéa dans la convention de divorce.
Voici un modèle de lettre de renonciation que vous pouvez télécharger.

À retenir
Prévoyez l’annulation de cette lettre dans le cas où le divorce n’aurait finalement pas lieu. Le bien peut, à ce moment-là, devenir la propriété commune du couple. En effet, certains couples décident soudainement, pour des raisons diverses, de se remettre ensemble durant la procédure de divorce.

Pour conclure, la procédure de divorce peut être très longue et fastidieuse. Toutefois, vous pouvez commencer à vivre votre vie en décidant d’acheter un bien immobilier à votre nom. Il vous suffit d’obtenir une lettre de renonciation pour que le bien soit réellement le vôtre. Ainsi, il est préférable de préserver un minimum d’entente avec votre conjoint pour l’obtenir facilement.