Le Replay

Un tiers des avocat(e)s arrêtent d’exercer avant leur dixième année de barreaux

Les avocats font partie des personnes les plus exposées au burn-out (également appelé syndrome d’épuisement professionnel) à cause du rythme intense exigé par leur profession. Certains de vos confrères vont même jusqu’à quitter la robe afin de retrouver davantage d’équilibre vie pro/perso.

Que vous soyez au début de votre carrière ou non, plusieurs facteurs physiques peuvent se manifester et s’aggraver au cours du temps. 

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon Avocat

Dans ce replay, Marina Bourgeois, coach expérimentée et fondatrice d’Oser Rêver Sa Carrière vous livre de précieux conseils pour gérer votre carrière d’avocat sereinement. Ce webinar est co-animé par Pauline Deschamps, directrice générale de Justifit.

Points clés à retenir :
  • Vous pouvez identifier plusieurs signes avant-coureurs du burn-out.
  • Le burn-out est aussi appelé syndrome d’épuisement professionnel.

Qui est Marina Bourgeois ?

Marina Bourgeois dirige le cabinet Oser Rêver Sa Carrière spécialisé en épuisement professionnel et transition de carrière. Elle est également l’auteure du livre « Burn-out. Le (me) comprendre et en sortir » et animatrice du podcast Oser Rêver Sa Carrière. 

Marina accompagne les avocats pendant la phase de surchauffe (burn-in) et lors de la reprise d’activité professionnelle. Elle intervient en entreprise pour former les avocats, managers comme collaborateurs, à détecter les signaux d’épuisement et à accompagner la reprise de poste des salariés suite aux arrêts pour burn-out. Elle intervient régulièrement auprès des institutionnels et des médias dans le cadre de conférences, tout en écrivant en parallèle des chroniques dans la presse.

L’essentiel à retenir ?

Etat des lieux

Bien que la surchauffe professionnelle touche tout le monde quelque soit l’âge, le sexe et le degré de responsabilité (assistante juridique, etc) et le domaine de droit, le sujet reste un tabou en 2022 !

Pourquoi ce tabou ?

  • L’implicite accusation de l’organisation
  • Le tabou sociétal
  • La croyance sociétal “le burn-out ne touche que les faibles”

Quelques chiffres ?

  • 8 avocats sur 10 estiment que la question de l’épuisement professionnel devrait être abordée lors de leur formation.
  • Les chiffres ont explosé avec le covid. Le taux de burn-out a doublé en un an, culminant à 2 millions d’actifs en burn-out sévère.

Des avocats exposés au burn-out ?

L’intervenante constate que des avocats de plus en plus jeunes souffrent d’épuisement professionnel. Souvent après un ou deux ans d’exercice ! 

Les causes du burn-out ?

Quelques causes endogènes à la profession :

  • Rythme exigeant
  • Culte de l’excellence
  • Précarité du statut libéral
  • Concurrence exacerbée
  • Disponibilité immédiate requise vis à vis des clients ou/et des collègues
  • Harcèlement/comportement toxiques de la part des collègues ou responsables
  • Diktat de la facturation
  • Etc.

Les causes exogènes à la profession (la vie privée) :

  • Les enfants
  • La charge mentale dûe à la monoparentalité et aux autres soucis de la vie privée
  • Etc.

Les conséquences ?

La déception, la perte de sens et l’épuisement font leur apparition. Certains avocats décrivent leur burn-out comme le fait d’ “avoir une araignée ou un boa sur soi, impossible à enlever”.

La fuite des avocats

20% des avocats dont 40% des avocates quittent le barreau au cours des 10 premières années de leur carrière.

Bon à savoir :

Certains avocats (20 000 d’après le CNB) quittent la robe pour d’autres professions juridiques et d’autres envisagent de changer radicalement de métier.

Décrypter les signes du burn-out ?

Le burn-out n’arrive pas du jour au lendemain. Il est précédé d’une période de surchauffe “Burn-in”.

Le burn-out d’après la Haute Autorité de la concurrence : « État d’épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel.”

Les personnes les plus exposées sont :

  • Rigoureuses voire perfectionnistes
  • Sur-investies
  • Focus sur le travail et construisent leur identité autour de la profession
  • Souvent dans le déni concernant leur état de santé

Quelques signaux physiques du burn-out ?

  • Fatigue persistante
  • Trouble de l’alimentation
  •  Problèmes musculaires
  • Infections virales à répétition

Quelques signaux psychiques du burn-out ?

  • Humeur changeante
  • Boule au ventre sur le chemin du travail
  • Impression de “perdre pied”

Quelques signaux comportementaux ?

  • Multiplication des erreurs ou maladresses
  • Repli sur soi
  • Aigreur
  • Abandon des activités extra-professionnelles

Que faire en cas de burn-out ?

En cas d’urgence :

  • Ne vous isolez surtout pas 
  • Consultez un professionnel de santé
  • Reposez-vous totalement

Sur la durée :

  • N’hésitez pas à mettre en place un bon système de prévoyance
  • Essayez de comprendre les causes pour agir
  • Faites-vous accompagner
  • Déléguez pour éviter la charge mentale 
  • Investissez dans la sphère extra-professionnelle
Points clés à retenir :
  • Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à consulter un professionnel.
  • Ne vous isolez surtout pas et pensez à vous reposer.

Une formation pour développer votre clientèle ?

Quelques ressources ?

Voici une liste des symptômes du burn-out

Burn-out : signaux et symptômes 

Des lectures ?

Jeunes avocates au bord de la crise de nerfs (article évoqué lors du webinar) ;

Le burn-out des professions juridiques

Burn-out des professions juridiques : regard d’un chasseur de têtes

La reconversion chez les avocats : quand ils en ont plein la robe 

Quelques podcasts ?

Interview de Gaëlle Josse, auteure de Ce matin-là. L’histoire d’un burn-out

Interview Alexia Colson-Duparchy, ex-avocate et auteure de « L’art d’envoyer valser sa carrière »

Coordonnées assurance/prévoyance en cas de burn-out

Bertrel & Associés : [email protected]

Axa prevoyance

April prevoyance