Épisode #5 : Tout sur la Ndrangheta :  « maxi mafia » italienne !

Moins populaire que la Cosa Nostra, la Ndrangetha calabraise est désormais l’association de malfaiteurs la plus crainte et la plus dangereuse d’Europe. Particulièrement puissante, elle est passée sous les feux des projecteurs à cause du fameux massacre perpétré en Allemagne. Les criminologues la qualifient d’audacieuse, car elle n’a pas peur de s’opposer ouvertement à l’opinion publique internationale et d’agir militairement. D’ailleurs, un procès hors norme et marquant les 50 dernières années, appelé « maxi-procès », a commencé le 13 janvier dernier dans le sud de l’Italie, en Calabre. Des centaines de membres présumés de la Ndrangetha sont cités parmi les accusés. Vous souhaitez en connaître davantage sur ce procès ? Consultez l’un de nos avocats en droit pénal pour vous l’expliquer en détail. En revanche, voici les informations essentielles à retenir au sujet de ce célèbre clan.

Alt="Tout sur la Ndrangheta : la « maxi mafia » italienne !"

 

Quelle est l’origine de la Ndrangetha ?

Étymologiquement parlant, le nom Ndrangheta provient du mot grec « andrangathia » qui signifie héroïsme et vertu. De même, ce nom peut aussi avoir pour origine « andraghatos », un substantif grec ancien d’Italie utilisé pour indiquer un homme courageux. De nombreux analystes pensent également que le nom Ndrangheta est dérivé du qualificatif désignant un homme peu viril, danseur ou bouffon qui prenait part à la tarantelle, soit une danse traditionnelle typique de la région d’Italie.

Selon Anna Sergi, la criminologue de l’université britannique d’Essex, Ndrangheta serait un nom issu de la combinaison des mots grecs « andranghateia » et « andrangatho ». Le premier signifie « groupe d’hommes d’honneur » et le second « exécuter une action militaire ».

La « Ndrangetha » : c’est quoi ?

La Ndrangheta calabraise est une organisation italienne considérée comme la mafia italienne la plus puissante au monde après la Cosa Nostra sicilienne et la camorra napolitaine. Elle est spécialisée dans le trafic international de drogue et les activités typiques des organisations criminelles comme les règlements de compte, l’extorsion, le blanchiment d’argent et le trafic illégal de déchets. Outre cela, cette organisation criminelle italienne prospère également dans le BTP. Elle investit largement dans les fonds européens ainsi que dans les contrats de pompes funèbres, particulièrement rentables en cette période de pandémie.

Selon la justice italienne, elle compte environ 20 000 membres dans le monde. Le procureur Nicola Gratteri estime que sur le territoire français, elle est particulièrement enracinée dans le sud-est du pays.

Selon le magistrat Roberto Di Bella, sa particularité par rapport aux autres mafias du monde est qu’elle est dotée d’une structure plutôt familiale. Autrement dit, ses membres sont constitués d’une lignée de famille qui transmet leur vieille tradition de génération en génération. Il ne s’agit pas que d’un simple groupe de personnes, mais de toute une famille solidaire et vouée à se protéger les uns les autres. Cette particularité la rend d’ailleurs très fiable, car trahir l’organisation signifie également rompre les liens avec la famille. Pour cette raison, la Ndrangetha compte peu de « repentis ». Pour les traitres, les punitions qui leur sont infligées sont très sévères.

Cette organisation italienne de malfaiteurs est également qualifiée de terroriste par les policiers. En plus d’être imprévisible, elle est discrète et ses membres sont éparpillés un peu partout, à savoir en Italie, en Suisse, en Allemagne…

Quels sont les 5 points à savoir sur la Ndrangheta ?

Voici la liste des 5 principaux points à retenir au sujet de la Ndrangheta calabraise :

  • La Ndrangheta est une mafia archaïque 

Les origines de l’organisation mafieuse italienne remonteraient à 1412 en Espagne. Le groupe de malfaiteurs était autrefois une association criminelle spécialisée dans les jeux et la Guardana. Avec le temps et l’accroissement du nombre de ses membres, ses activités se sont étendues à d’autres secteurs.

  • La ndrangheta est l’organisation mafieuse la plus riche

D’après le procureur italien Nicola Gratteri, le chiffre d’affaires annuel de cette organisation mafieuse italienne est estimé à 50 milliards d’euros. Ce fonds est en grande partie tiré du trafic de cocaïne. D’ailleurs, cet énorme flux d’argent permet à la Ndrangheta de tout acheter et d’investir dans le secteur commercial (commerces, restauration, BTP…). Cette richesse empoisonne l’économie de l’Italie et de bien d’autres pays dans le monde.

  • Ce n’est qu’à partir des années 1980 que la Ndrangheta est connue du grand public

Dans les années 1970, cette organisation mafieuse est soupçonnée du rapt du petit-fils du magnat américain du pétrole Jean Paul Guetty à Rome. Une série d’enlèvements dans les années 1980 et 1990 a ensuite fait connaître la Ndrangheta. En 2010, elle est considérée comme une mafia selon la loi italienne.

  • Des massacres en Allemagne en 2007 la mettent au centre des attentions médiatiques

En août 2007, un épisode de massacres sanglants en Allemagne a projeté la Ndrangheta sur le devant de la scène. Durant l’événement tragique, les corps de 6 Italiens ont été découverts criblés de balles dans 2 véhicules devant le restaurant italien « Da Bruno » à Duisbourg. Ces Italiens étaient des membres de l’un des deux clans mafieux de la localité calabraise de San Luca et âgés entre 16 à 39 ans. Selon les enquêteurs, il s’agissait d’une « vendetta » en réponse à l’assassinat de l’épouse de Giovanni Nirta, chef du clan rival, ayant eu lieu en fin 2006.

  • La Ndrangheta est au cœur d’un procès hors norme

Les chiffres mis en jeu dans l’affaire sont impressionnants, à savoir 350 accusés, 900 témoins et 400 avocats qui vont passer à la barre. Les moyens mis en place et la dimension historique du procès lui confèrent également un aspect hors norme.

Quid du « maxi-procès » de la puissante mafia calabraise ?

Depuis le procès en Calabre, plusieurs centaines de membres présumés de la Ndrangheta comparaissent devant la justice italienne. Ils sont accusés de trafic de drogue, d’extorsion et de crimes de sang (meurtre et tentative de meurtre), soit des activités reprochées à la plus puissante mafia italienne.

À Lamezia Terme, un tribunal est spécialement aménagé pour le maxi-procès de la Ndrangheta qui devrait durer plus de 2 ans. Plus de 350 personnes, Ndranghetistes, dont des élus locaux, des fonctionnaires, des hommes d’affaires et des policiers défileront à la barre et en visioconférence à cause de la pandémie du Covid-19. En outre, 900 témoins et 400 avocats sont également attendus lors de ce procès hors du commun.

Le procès de cette puissante mafia calabraise est considéré comme un des plus importants de ces trois dernières décennies. Elle n’est devancée que par le premier maxi-procès de 1986-1987 à Palerme contre la Cosa Nostra à l’issue duquel 338 accusés ont été condamnés.