Se faire licencier à un certain âge n’est pas facile. En effet, il est plus difficile pour un senior de retrouver du travail. Vous avez plus de 57 ans et vous venez de vous faire licencier ? Vous voulez connaître vos droits ? Cet article vous permettra de faire le point sur vos droits si vous êtes concerné par un licenciement après 57 ans. Si vous constatez que vos droits ne sont pas respectés, n’hésitez pas à faire appel à un avocat spécialisé en Droit du travail pour vous défendre.

 

Alt="Licenciement après 57 ans"

Quel droit au chômage à 57 ans ?

Pour les personnes licenciées ayant 57 ans et plus, le niveau d’indemnisation ainsi que la durée de l’allocation chômage dépendent de la carrière passée.
Pour percevoir l’allocation de chômage, la personne licenciée doit répondre à plusieurs conditions mentionnées dans la liste suivante :

  • Être physiquement apte à travailler ;
  • Être âgé de moins de 60 ans ;
  • Être inscrit comme demandeur d’emploi ;
  • Être activement à la recherche d’emploi.

Quelle est la durée de la prise en charge ? 

Depuis le 1er novembre 2017, des modifications ont été apportées aux modalités d’attribution des allocations de chômage. Les seniors qui perdent leur travail à partir de 55 ans ont ainsi droit à 36 mois d’indemnisation. Ce droit est de 30 mois pour les seniors entre 53 et 54 ans, et de 24 mois pour les seniors entre 50 et 52 ans.

Les personnes qui ont perdu leur emploi avant le 1er novembre 2017 dépendent de l’ancien système, c’est-à-dire qu’elles ont droit à 36 mois d’indemnisation à partir de 50 ans.

Comment licencier un senior ?

Le licenciement en raison de l’âge est illégal. De ce fait, le licenciement doit avoir une cause réelle et sérieuse pour être valable. Selon l’article L.1132-1 du Code du travail, aucun salarié ne peut être licencié à cause de son âge. L’employeur qui met fin au contrat de travail d’un salarié à cause de son âge s’expose à de lourdes sanctions qui sont citées dans la liste suivante :

  • Obligation de réintégrer le salarié ;
  • Versement d’indemnités de fin de contrat (indemnité de licenciement et indemnité compensatrice de préavis et de congés payés) ;
  • Versement d’indemnité pour réparer le préjudice ;
  • Condamnation à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende.

Dans le cas d’un licenciement économique, la loi impose des règles particulières en raison de la difficulté pour les seniors de retrouver un emploi. De ce fait, l’employeur est dans l’obligation d’établir un ordre de licenciement en tenant compte des critères rendant la réinsertion professionnelle difficile. Selon l’article L. 1233-5 du Code du travail, l’âge fait partie de ces critères. Les salariés âgés de plus de 50 ans doivent être les premiers bénéficiaires des actions de reclassement, des formations ou encore de la création de nouvelles activités au sein de l’entreprise.

Pendant combien de temps percevoir l’allocation chômage ?

Le versement de l’allocation chômage s’arrête dès que vous atteignez l’âge auquel vous pouvez bénéficier de la retraite à taux plein. De ce fait, le versement de l’allocation chômage peut s’arrêter à partir de 60 ans.
Vous restez bénéficiaire de l’allocation de chômage jusqu’à ce que vous atteigniez le nombre de trimestres nécessaires pour profiter de la retraite à taux plein, jusqu’à 65 ans au plus tard. Pour ce faire, vous devez répondre aux conditions énumérées dans la liste suivante :

  • Percevoir l’allocation chômage depuis 1 an au minimum ;
  • Avoir exercé une activité salariée pendant 12 ans au minimum, dont 1 année continue ou 2 années discontinues dans les 5 dernières années ;
  • Justifier d’au moins 100 trimestres d’assurance vieillesse.
À noter :
Si vous ne répondez pas à ces conditions, vous pouvez demander l’allocation de solidarité spécifique sous condition de ressources.

En résumé, aucun salarié ne peut être licencié en raison de son âge. L’employeur s’expose à de lourdes sanctions s’il ne respecte pas la loi. Le licenciement n’est jamais facile, quel que soit l’âge, mais le retour dans le milieu du travail est particulièrement difficile pour les seniors. Toutefois, sous certaines conditions, ils sont dispensés de l’obligation de la recherche d’emploi.