Trêve hivernale : quels sont les droits des locataires ?

Se faire expulser de son logement est un moment difficile et d’autant plus compliqué pendant l’hiver. Par chance, la loi prévoit une trêve hivernale qui empêche les expulsions ou les coupures de courant. Explications !

Qu’est-ce que la trêve hivernale ?

La trêve hivernale est une période de l’année qui s’étend du 1er novembre au 31 mars au cours de laquelle les expulsions de locataires sont suspendues. De plus, les fournisseurs d’énergie (eau, gaz, électricité) ne peuvent pas vous priver de ces ressources pendant la trêve mais pourront vous infliger une réduction de puissance (sauf si vous bénéficiez du tarif de première nécessité).

Quels sont les motifs d’expulsion ?

Un propriétaire est en droit d’expulser un locataire lorsque celui ci ne respecte pas les règles du bail.

Le motif le plus courant est le non-paiement de loyer, mais cela est possible en cas de :

  • non-paiement des charges ;
  • défaut d’assurance ;
  • dégradation(s) ;
  • trouble au voisinage ;
  • non-versement du dépôt de garantie.

Quelles sont les conditions d’expulsion ?

Un propriétaire est dans l’interdiction d’expulser un locataire pendant la trêve hivernale.

C’est uniquement possible dans le cas où :

  • l’immeuble fait l’objet d’un arrêté de péril ;
  • une solution de relogement respectant les besoins des locataires est assurée.

Dans le cas où vous bénéficiez de la trêve hivernale, votre propriétaire à tous les droits d’engager les procédures d’expulsion afin d’engager votre départ au plus tôt à partir du 1er avril.

De plus, les dépenses d’énergie, même si elles ne sont pas coupées, vous seront dues à la fin de la trêve.

Comment prévenir les risques d’expulsion ?

Afin d’éviter une procédure d’expulsion, les locataires comme les propriétaires peuvent avancer des garanties au moment de la création du bail. Ainsi, le locataire peut avoir recours à un garant (personne physique ou organisme) qui devra régler les loyers en cas de défaut de paiement.

En cas de difficultés, un locataire pourra également demander un délai de paiement à son propriétaire. Néanmoins, cette requête n’est acceptée que dans le cas où les problèmes rencontrés sont temporaires et que le propriétaire a confiance en son locataire (locataire depuis longtemps qui s’est toujours acquitté de ses loyers et charges).

Les propriétaires peuvent inclure dans le bail un clause résolutoire qui permet d’engager une procédure d’expulsion dès le premier manquement de paiement. De plus, il existe également des assurances de loyers impayés qui viennent prévoir les pertes financières du propriétaire.

Un avocat en droit locatif sera en mesure de vous conseiller, que vous soyez propriétaire ou locataire, en cas de procédure d’expulsion.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon avocat
Partager
Publié par
Justifit

Articles rècents

Grève des avocats : pourquoi sont-ils mobilisés contre la réforme ?

En 2019, le gouvernement d’Edouard Philippe a amorcé son travail sur la réforme du régime des retraites, avec des conséquences…

Il y a 2 jours

Grève des transports : comment être remboursé ?

La France n’est pas étrangère aux mouvements de grève, qui chaque année viennent perturber les transports en commun. Train, métro…

Il y a 3 jours

Comment se protéger contre le hameçonnage (phishing) ?

Technique de fraude sur internet visant à obtenir des renseignements confidentiels, le hameçonnage cherche à usurper l’identité d’une victime. Or,…

Il y a 1 mois

Téléthon : ce qu’il se passe avec vos dons d’argent caritatifs

Tous les ans, début décembre et ce depuis 1987, se tient le Téléthon. Contraction des mots “marathon” et “télévision”, le…

Il y a 1 mois

L’accès au droit pour les personnes handicapées

La loi du 11 février 2005 prévoyait qu’au 1er janvier 2015, tous les ERP (Établissements Recevant du Public), soient rendus…

Il y a 1 mois

Données personnelles : comment faire exercer ses droits ?

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) a instauré un nouveau cadre juridique en matière de protection des…

Il y a 2 mois

25 000 justiciables choisissent Justifit chaque mois

Avec Justifit, trouvez le bon avocat près de chez vous !

+3 500 avocats vérifiés

Le plus large réseau d’avocats en France pour l’ensemble des domaines de droit

Le bon choix pour votre avocat

Comme vous, +25 000 justiciables par mois contactent leur avocat sur justifit.fr

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux avocats près de chez vous

Trouver mon avocat