Selon les derniers chiffres rapportés par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) en 2019 et publiés au début de l’année 2020, environ la moitié des entreprises créées en France sont des micro-entreprises. De ce fait, une hausse de 47,4 % de la création d’entreprises par rapport à l’année précédente a été constatée. Selon la même source, parmi 815 257 entreprises qui se sont formées dans l’Hexagone, 386 326 sont des micro-entreprises. Ces résultats démontrent l’importance du secteur de l’entrepreneuriat en France métropolitaine. Si vous vous êtes lancé dans ce domaine ou êtes en cours de formation, renseignez-vous à l’avance auprès d’un de nos avocats spécialisés en droit des sociétés sur les procédures à suivre. Pour plus de précisions, voici des informations concernant le chiffre d’affaires de l’auto-entreprise pour cette année 2021.
Alt="L’essentiel sur les auto-entreprises et le chiffre d’affaires en 2021"

Qu’est-ce qu’un chiffre d’affaires ?

Que ce soit pour les sociétés ou les entreprises, le chiffre d’affaires (CA) correspond à la valeur de la totalité de l’argent exploité durant leurs activités. Autrement dit, il s’agit du montant investi par l’entreprise ou qu’elle a obtenu au cours de l’exercice de son activité.
À noter :
Le chiffre d’affaires est toujours positif, à l’opposé du résultat qui est l’ensemble des entrées d’argent diminuées des dépenses et des charges. En cas de perte, celui-ci est exprimé sous le signe négatif.

Pourquoi mettre des seuils de chiffre d’affaires en auto-entrepreneur ?

La mise en place de la micro-entreprise vise à promouvoir la création et la gestion des entreprises de faible envergure. Pour cette raison, il existe des seuils de chiffres d’affaires qui sont des indications que l’auto-entrepreneur ne doit pas dépasser pour pouvoir détenir son statut. Outre cela, l’auto-entreprise profite d’obligations administratives, telles que les obligations comptables, sociales et fiscales, faciles à établir ainsi que de « traitements de faveur ». Pour empêcher les grandes entreprises de se réserver ces privilèges, les plafonds de chiffre d’affaires ont été établis.
Bon à savoir :
Durant le calcul du seuil de chiffre d’affaires, tâchez de vous baser uniquement sur le chiffre d’affaires et non sur la valeur du résultat. Pour ne pas faire de faux pas, requérir les conseils d’un expert-comptable ou d’un avocat en droit des sociétés est de mise.

Comment calculer le chiffre d’affaires ?

Pour calculer le chiffre d’affaires, commencez par réunir la somme de toutes vos factures de vente de biens et services (marchandises, prestations de services…). N’oubliez pas d’y inclure vos avoirs hors taxes, c’est-à-dire l’ensemble des biens ou argents que vous possédez, notés sur votre exercice comptable.
À cet effet, utilisez la formule : CA (chiffre d’affaires) = prix de vente x quantités vendues.
Important :
En ce qui concerne la date, veillez à ne pas, par exemple, dépasser les facturations du 31 décembre au cours d’une année précise. Ne comptabilisez que les produits livrés et les avoirs avant la date de clôture de l’exercice comptable.

Quels sont les types de seuils en auto-entreprise ?

Dans le cadre du statut de micro-entreprise, il existe plusieurs types de seuils à ne pas dépasser, à savoir :

Le plafond de la franchise de TVA 

Il s’agit d’un avantage octroyé aux auto-entrepreneurs qui consiste à ne pas payer l’impôt (TVA) à ses clients. Cette procédure vise à simplifier la gestion comptable de ce type de statut.

Le plafond du statut d’auto-entrepreneur 

Il s’agit du système de réglementation des bénéfices du statut d’auto-entrepreneur. Si l’auto-entrepreneur dépasse ce plafond, il perd automatiquement son statut de micro-entreprise et perd les avantages y afférents.

Quels sont les plafonds de chiffre d’affaires en auto-entreprise de l’année 2020 ?

Pour mieux vous référer sur le chiffre d’affaires à respecter, voici les plafonds auto-entrepreneur de l’année 2020 selon chaque activité :

Activité commerciale et activité d’hébergement

Plafond statut-auto-entrepreneur : 176 200 €
Plafond de la franchise de TVA : 85 800 €

Activité de prestation de services et activités libérales

Plafond statut-auto-entrepreneur : 72 600 €
Plafond de la franchise de TVA : 34 400 €
À savoir :
Toutefois, n’oubliez pas que l’auto-entrepreneur effectue la déclaration de l’impôt sur le revenu à chaque clôture annuelle de son activité. De ce fait, il existe des taux de réduction de la base d’imposition, c’est-à-dire le pourcentage de la diminution de votre impôt dû, soustrait aux revenus, tels que 34 % pour les activités libérales, 50 % pour les activités de prestation de services et 71 % pour les activités de vente et d’achat.
La hausse de la création des micro-entreprises en France se fait sentir d’année en année. Si vous faites partie des entreprises ayant opté pour ce régime juridique, n’oubliez pas de prendre en compte les détails susmentionnés afin de profiter de vos avantages. Si vous vous sentez désorienté, faites appel aux services d’un de nos avocats en droit des sociétés. Ce professionnel saura vous guider sur toutes les étapes à suivre et les démarches à respecter.