37°C, une chaleur étouffante, le bruit des vag-… Ah, vous êtes au bureau plutôt qu’à la plage ? Vous avez tout notre soutien. Les températures flirtent avec l’insupportable cette semaine, et 66 départements ont été placés en vigilance orange canicule depuis mardi. Cependant, il faut aller travailler, et vous êtes nombreux à vous demander comment vous habiller alors que les températures extérieures atteignent presque les 40 degrés.

Que dit le Code du Travail ?

En matière vestimentaire, l’entreprise est libre : les employeurs peuvent restreindre les tenues de leurs salariés tant que ces restrictions sont “justifiées par la nature de la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché” (article L1121-1 du Code du Travail). L’employeur peut ici évoquer plusieurs choses pour justifier cette restriction : cela peut être le contact avec le public, l’image de l’entreprise, la sécurité de l’employé ou encore l’hygiène. Il faudra ensuite que ces règles soient publiées au sein d’un règlement intérieur et connues des employés pour être applicables.
Dès 2003, la Cour de cassation avait avancé que “la liberté de se vêtir à sa guise sur son lieu de travail n’est pas une liberté fondamentale”, en validant le licenciement d’un employé qui était venu travailler en bermuda. Le règlement intérieur ne parlait pas d’une interdiction de porter un bermuda, ni d’une obligation de porter un pantalon, cependant la Cour a estimé que le port obligatoire de la blouse suffisait à interdire le port du bermuda sur le lieu de travail.

Dans les faits

Très souvent, la tenue est réglementée sur le lieu de travail, et il ne sera donc pas possible de venir en short. Cependant, dans certains corps de métier ou types d’entreprise comme les startups, il est parfois possible de déroger à cette norme, tant que vous ne venez pas en short de plage ou que votre tenue n’est pas « indécente ».
Dans d’autres professions, cela est toujours mal vu, et le port de la chemise-cravate pour les hommes est toujours de rigueur malgré une certaine tolérance le vendredi par exemple.
N’hésitez pas à vous rapprocher de vos délégués du personnel s’il y en a dans votre entreprise afin de connaître les usages en matière vestimentaire. Dans tous les cas, une tenue décente semble être le minimum, surtout sur votre lieu de travail. Privilégiez des matières simples et qui ne vous donnent pas chaud à défaut de pouvoir porter un short.
Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le sujet, vous pouvez contacter l’un de nos avocats spécialisés en Droit du travail.