Toute forme de harcèlement est considérée comme un délit et est punie par la loi. Le harcèlement peut se produire dans divers domaines et peut toucher n’importe qui. Que ce soit à l’école, au travail, dans le cadre familial ou encore dans un couple, une personne victime de harcèlement a le droit d’agir afin de se protéger. Le harcèlement psychologique, souvent difficile à prouver, peut avoir de graves conséquences sur l’état psychique de la victime. Vous subissez un harcèlement psychologique, mais vous vous demandez comment prouver le harcèlement psychologique dans un cadre légal ? Un avocat spécialisé en droit pénal peut vous indiquer les démarches à suivre.
Alt="Comment prouver harcèlement psychologique"

Définition du harcèlement psychologique

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est nécessaire de donner une définition de ce qu’est le harcèlement psychologique et dans quels contextes il peut se produire.
Le harcèlement moral ou encore harcèlement psychologique est une forme de violence caractérisée par des gestes, des paroles, des comportements ou des attitudes s’enchaînant sur une longue période et qui dégradent les conditions de vie et la dignité de la victime.
Une personne victime de harcèlement psychologique est susceptible de développer des troubles psychiques mettant sa santé en danger.
Le harcèlement moral peut se produire dans divers milieux : à l’école, dans la famille ou encore dans un couple. Le harcèlement psychologique au travail ou en milieu professionnel est le plus courant.

À noter :
Le harcèlement moral, dans n’importe quel contexte, est passible d’au moins 1 an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.

Victime de harcèlement psychologique : que faire ? harcèlement psychologique

Afin de se défaire du harcèlement psychologique et de porter plainte pour se protéger, la victime doit démontrer l’existence des agissements non appropriés de son ou de ses persécuteurs en réunissant un maximum de preuves. En plus de l’existence du harcèlement, il est nécessaire de prouver qu’il s’agit d’une contrainte qui est vécue au quotidien.

Comment porter plainte pour harcèlement psychologique ?

La victime du harcèlement psychologique peut porter plainte contre son persécuteur. Il est possible de s’adresser à la police ou à la gendarmerie qui se chargera de transmettre la plainte au procureur de la République. Il est également possible de porter plainte par courrier en envoyant une lettre sur papier libre au tribunal du lieu de l’infraction.
À savoir : dans le cas où la victime ne connaît pas l’identité de son harceleur, elle peut porter une plainte contre X.

Comment prouver un harcèlement psychologique ?

Même si l’existence du harcèlement psychologique est difficile à prouver, il existe des preuves que la victime peut réunir afin de les porter devant le juge. Voici une liste de preuves de harcèlement psychologique qui sont recevables :

  • Les témoignages des personnes avec lesquelles la victime est régulièrement en contact et à qui elle s’est confiée ;
  • Le dossier médical attestant de son état de santé physique et psychologique dégradé par le harcèlement dans le cas où la victime a consulté un médecin ;
  • Les SMS et les emails que la victime a reçus de son harceleur ;
  • Les plaintes déposées par la victime à la direction de son entreprise en cas de harcèlement psychologique au travail.

À savoir : la victime de harcèlement dispose d’un délai de 6 ans à partir du fait le plus récent pour porter plainte.
Si vous êtes victime de harcèlement psychologique, il est conseillé d’en parler afin de ne pas vous isoler. Vous risqueriez de devenir encore plus fragile. Il importe aussi de garder le maximum d’éléments qui peuvent prouver les faits. Si l’un de vos proches est victime de harcèlement, votre témoignage peut l’aider à prouver ce qu’il subit et à obtenir réparation.