Le Vol : Risques, Peines et Rôle de l’Avocat en Cas d’Infraction

Justifit

L’article 331-1 du Code pénal définit le vol comme une infraction qui se caractérise par la soustraction frauduleuse d’un bien appartenant à autrui. En d’autres termes, cela désigne l’action de s’emparer d’un bien qui ne vous appartient pas. Pour qu’un fait puisse être qualifié de vol, les éléments constitutifs et les conditions préalables doivent être réunis. Le vol est à distinguer des autres délits tels que le recel, l’abus de confiance ou de biens sociaux ou encore l’escroquerie. Vous êtes accusé ou victime d’un vol ? Sachez que la constatation et la preuve du délit ne sont pas une chose facile. L’assistance d’un avocat spécialisé en droit pénal est nécessaire pour se défendre ou porter une accusation. Quelles sont les sanctions et peines applicables pour un délit de vol ? Quel risque encourt l’auteur de l’infraction ? Quel rôle jouent l’avocat de la victime et celui de l’accusé ? Les réponses !

un homme porte capuche gris tourne le dos

À RETENIR : Quelles sont les sanctions et peines applicables pour un délit de vol ?

Comme toute infraction pénale, le vol est passible de peine de prison et d’amende. Si une procédure civile est engagée en parallèle à la procédure pénale, l’auteur du délit risque également de verser des dommages et intérêts à la victime.

Vous souhaitez plus d’informations sur les peines applicables au vol ? Lisez ce qui suit !

CTA Banner

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous.

Quelles sont les sanctions et peines applicables pour un délit de vol ?

Pour caractériser le vol, il est nécessaire de connaître sa définition.

Le vol se caractérise par la soustraction frauduleuse d’un bien appartenant à quelqu’un d’autre. Le bien peut être matériel ou immatériel. Le délit de vol est établi si les éléments de la liste suivante sont réunis :

  • L’élément matériel : l’existence de l’objet ou du bien volé ;
  • L’élément moral : l’intention de l’auteur de l’acte.

Quelles sont les sanctions pénales en cas de vol ?

La législation fait la distinction entre le vol simple et le vol aggravé. Pour vous permettre de mieux appréhender leur différence, voici leurs définitions.

Le vol simple ne présente pas de circonstances aggravantes spécifiques. Il s’agit essentiellement de la soustraction frauduleuse d’un bien, sans éléments particuliers qui aggravent la situation. Le vol aggravé, quant à lui, est commis avec une ou plusieurs circonstances aggravantes.

Les circonstances aggravantes sont précisées dans les articles 311-4 à 311-11 du Code pénal. Dans cette liste, l’on retrouve :

  • L’usage de violence ;
  • Le vol commis par plusieurs personnes ;
  • L’implication de mineurs ;
  • La préméditation ;
  • La qualité dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions ;
  • L’utilisation d’armes ;
  • Le vol commis dans un transport en commun ou un établissement scolaire ;
  • La destruction ou détérioration de l’objet.

Le délit de vol simple peut entraîner une peine maximale de trois ans de prison et une amende pouvant atteindre 45 000 euros. En revanche, le vol aggravé est soumis à des sanctions plus sévères. La gravité des sanctions varie selon le degré et le nombre de circonstances aggravantes associées à l’acte. Ci-dessous le détail et la liste de ces sanctions :

  • Une circonstance aggravante est punie de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende ;
  • Avec deux circonstances aggravantes, l’accusé encourt sept ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende ;
  • Pour trois circonstances aggravantes, une peine de dix ans de prison ferme et 150 000 euros d’amende s’appliquent.
Bon à savoir :
Il faut noter que certains vols aggravés sont considérés comme des crimes. Ils sont jugés devant une cour d’assises, notamment le vol en présence d’armes.

Les risques au versement de dommages et intérêts à la victime

Qu’il soit simple ou aggravé, l’auteur de vol est toujours puni en cas de poursuite. En plus des peines d’emprisonnement et des amendes précitées, le juge peut également prononcer des peines complémentaires. Ces dernières sont énumérées dans la liste ci-dessous :

  • L’interdiction des droits civiques, civils ou familiaux ;
  • L’interdiction de séjour ;
  • L’interdiction d’exercice d’une fonction publique, etc.

Si la victime déclenche une procédure civile, autrement dit se constitue partie civile pour réclamer des dommages et intérêts, le voleur devra aussi s’acquitter des montants déclarés par le juge lors du rendu des décisions de justice.

À noter :
Dans les faits, la demande d’indemnisation et la poursuite pénale sont généralement traitées en même temps.

Quel est le rôle de l’avocat pour la victime de vol ?

Il est indispensable d’être conseillé par un avocat spécialisé en droit pénal et compétent en matière de droit des victimes, et ce, à toutes les étapes de la procédure devant la juridiction pénale et civile. Voici une liste des rôles de l’avocat :

  • L’avocat assiste la victime dans la vérification des éléments lui permettant d’entamer aussi bien la poursuite pénale que la demande d’indemnisation adéquate.
  • Ce professionnel du droit aide les victimes à réunir toutes les preuves pour constituer le délit et évaluer le montant des préjudices subis.

Quel est le rôle de l’avocat pour l’accusé de vol ?

L’avocat de la défense joue un rôle crucial tout au long du procès. En voici la liste :

  • Il intervient pour vérifier si les conditions légales constitutives du vol sont réunies. Son rôle est de défendre les droits de l’accusé en mettant en évidence tous les éléments qui lui sont favorables et de semer le doute sur sa culpabilité, voire de plaider son innocence.
  • Le professionnel du droit peut aussi invoquer comme moyen de défense l’état de nécessité dans lequel l’accusé se trouvait au moment des faits.

Le rôle de l’avocat de la défense est essentiel et parfois difficile. Son objectif est de convaincre la cour de l’innocence de son client, ou du moins de tout faire pour atténuer sa peine.

Pour résumer, le vol est une infraction pénale qui consiste à soustraire frauduleusement un bien appartenant à autrui. Le bien en question peut être un bien matériel ou un bien immatériel. Le vol peut être qualifié de vol simple ou de vol aggravé en présence de circonstances aggravantes. Les sanctions varient en fonction du nombre de circonstances aggravantes, allant jusqu’à 5 ans de prison et 150 000 euros d’amende. L’avocat en droit pénal joue un rôle important tant pour la victime que  pour la défense.

POINTS CLÉS À RETENIR :

  • Le vol est le fait de s’accaparer une chose appartenant à autrui de manière frauduleuse.
  • Le délit de vol est puni différemment selon qu’il soit simple ou aggravé. Les peines varient de 5 à 7 ans de prison, de 75 000 à 150 000 euros d’amende.
  • En plus des sanctions pénales, l’auteur du vol risque de verser des dommages et intérêts à la victime.
  • Un avocat spécialisé en droit pénal et droit des victimes est nécessaire pour accompagner la victime et l’accusé dans ses démarches.

Choisissez votre avocat

Cherchez l’avocat qui vous convient le mieux parmis 2000 avocats. Nous vous mettrons en relation.

Contacter un avocat

Être contacté par un avocat

Justifit vous met directement en relation avec l’avocat qui correspond le plus à votre besoin.

Être contacté