S’affichant dans les tendances, la marketplace est un e-business rentable qui attire de nombreux investisseurs. Vous souhaitez lancer votre marketplace ? Rassurez-vous, votre projet est réalisable. Commencez par effectuer une étude de marché. Ensuite, considérez les règlements imposés par la loi. Qu’est-ce qu’une marketplace ? Quels sont les avantages ? Quels sont les risques ? Quelles sont les étapes du lancement ? Les conditions générales : quelle utilité ? Qu’en est-il de la politique de confidentialité ? Comment lancer sa Marketplace ? Découvrez toutes les choses à faire pour lancer sa Marketplace ! Un avocat en droit du numérique peut vous accompagner afin d’établir une plateforme conforme aux normes juridiques françaises et européennes.

Alt="Lancer sa Marketplace - les choses à faire"

À RETENIR  : Comment lancer sa Marketplace ? 

L’étude du marché est la première étape à réaliser. Ciblez le marché et considérez les concurrents. Ainsi, vous saurez quel type de vendeurs vous devez recruter. Il est aussi important de déterminer sa stratégie de vente et de communication.

Découvrez les essentiels à savoir sur le lancement d’une marketplace.

Qu’est-ce qu’une marketplace?

Par définition, la marketplace est un service d’intermédiation commerciale. Pour ce faire, la plateforme héberge un espace de vente sur lequel les marchands indépendants vendent leurs produits. En échange du service, ces derniers versent des commissions de ventes, des frais d’insertion ou des frais d’abonnement.

La marketplace est un lieu d’échange entre les acteurs de la liste suivante :

  • Entre professionnels ou B2B ;
  • Entre professionnels et particuliers ou B2C ;
  • Entre particuliers ou C2C.
Bon à savoir :
La marketplace peut être un site e-commerce nouvellement créé ou un site déjà existant à rentabiliser. Amazon, Cdiscount, Rueducommerce, PriceMinister sont des exemples de marketplace.

Points clés à retenir :

  • Une marketplace est une plateforme sur laquelle les marchands indépendants vendent leurs produits.
  • Les vendeurs versent une commission à la marketplace en échange.

Quels sont les avantages d’une marketplace?

Si les e-commerçants vendent déjà leurs produits en ligne, quel intérêt ont-ils à vendre ceux de leurs concurrents ? Voici la liste des avantages :

  • Ils élargissent leur gamme de produits, sans investissement complémentaire, ce qui satisfait les internautes qui veulent toujours plus de choix ;
  • Ils optimisent le trafic du site et boostent leur référencement naturel grâce à l’augmentation du nombre de visites ;
  • Ils peuvent tester gratuitement un nouveau produit en permettant aux vendeurs tiers de le vendre sur la plateforme ;
  • Ils peuvent s’ouvrir plus facilement à l’international et à moindre coût grâce à la collaboration avec des revendeurs tiers répartis dans les quatre coins du monde.
  • Les commissions de vente génèrent des revenus supplémentaires.
Bon à savoir :
Les vendeurs gèrent eux-mêmes leur stock. Ainsi, la marketplace se libère des investissements liés à l’achat et au stockage des marchandises.

Points clés à retenir :

  • La marketplace permet au site de percevoir des revenus supplémentaires.
  • Elle échappe à la gestion et aux frais des stocks.

Quels sont les risques?

La création d’une marketplace présente toutefois des risques et des enjeux juridiques considérables. En effet, sur un point de vue juridique, l’organisation tripartite de la marketplace crée les relations contractuelles de la liste suivante :

  • Entre l’éditeur de la plateforme et les vendeurs ;
  • Entre l’éditeur de la plateforme et les acheteurs ;
  • Entre les vendeurs et les acheteurs, les internautes.

Les marketplaces sont soumises au règlement Platform-to-Business, applicable depuis le 12 juillet 2020. Il stipule notamment les points de la liste suivante :

  • Les règles de la suspension ou de la résiliation des comptes vendeurs ;
  • L’obligation de transparence imposée aux plateformes de mise en relation ;
  • L’utilisation de données personnelles ;
  • Les conditions de référencement des vendeurs ;
Bon à savoir :
Le tribunal de Commerce de Paris a infligé une amende de 4 millions d’euros à Amazon. Cette sanction a eu pour cause le déséquilibre important constaté dans plusieurs clauses du contrat conclu avec des vendeurs.

Points clés à retenir :

  • Les marketplace doivent notamment respecter le règlement Platform-to-Business.
  • Le manquement à la loi est un délit punissable.

Quelles sont les étapes du lancement d’une marketplace?

Dans un premier temps, il est important de prendre en compte ces quelques étapes avant de créer une Marketplace :

  • Définir son positionnement (généraliste ou spécialiste) ;
  • Définir la stratégie de communication et de vente ;
  • Établir la documentation juridique de la plateforme, telles que les conditions générales de mise à disposition de la marketplace aux vendeurs, les conditions générales d’utilisation ainsi que la politique de confidentialité en se référant à la règlementation applicable ;
  • Recruter des marchands indépendants et fixer les conditions de collaboration ;
  • Fixer un système de paiement fonctionnel et sécurisé.
Bon à savoir :
Un avocat en droit du numérique peut vous aider à créer une marketplace conforme à la loi et à contourner les éventuels risques.

Points clés à retenir :

  • Après l’étude de marché, il faut définir les conditions juridiques de mise à disposition et de fonctionnement de la plateforme.
  • Recruter les marchands indépendants.

Les conditions générales : quelle utilité?

La rédaction et la communication des « conditions générales » sont indispensables pour fixer au préalable les règles qui normalisent les échanges. Pour ce faire, les exigences juridiques varient en fonction du type de plateforme. Elles sont différentes pour les cas de la liste suivante :

  • Chaque utilisateur (vendeur et acheteur) emploie une interface qui lui est propre, c’est le cas d’Amazon ;
  • Tous les utilisateurs naviguent sur la même interface, c’est le cas du Boncoin.

Les clauses énoncées dans les conditions générales sont également différentes pour les utilisateurs professionnels et pour les consommateurs. À titre d’exemple, l’interface dédiée aux consommateurs est soumise au code de la consommation et aux règles applicables sur les clauses abusives envers les consommateurs. En revanche, les utilisateurs professionnels sont protégés par la règlementation européenne « Platform-to-business ».

Bon à savoir :
Un avocat en droit commercial et/ou en droit du numérique dispose des compétences nécessaires pour vous accompagner dans la rédaction des « conditions générales».

Points clés à retenir :

  • Les « conditions générales » définissent les règles d’échanges des utilisateurs et de la plateforme.
  • Les clauses doivent être différentes en fonction du type d’utilisateur et des interfaces utilisée.

Qu’en est-il de la politique de confidentialité?

En raison de son service d’intermédiation commerciale, la marketplace est amenée à recueillir et à traiter des données personnelles des utilisateurs (acheteurs, vendeurs, visiteurs). Dans cette action, il est tenu de respecter le Règlement général sur la protection des données (RGPD). La rédaction et la publication de la « politique de confidentialité » sont exigées à la marketplace. La plateforme y cite un certain nombre d’informations obligatoires telles que :

  • La manière dont il collecte les données ;
  • Les données collectées ;
  • Les éventuels partages de données.
Bon à savoir :
Dans certains cas, les données sont transmises à des tiers dans une fin commerciale. Le cas échéant, la marketplace a l’obligation d’informer cette action aux utilisateurs via la «politique de confidentialité».

Points clés à retenir :

  • Lors des différents échanges, la marketplace recueille et traite les données personnelles des utilisateurs.
  • La « politique de confidentialité » est indispensable pour définir les conditions d’utilisation de ces données.

Pour conclure, le lancement d’une marketplace présente de nombreux avantages, particulièrement au niveau du référencement et de la rentabilité du site. Toutefois, ne négligez pas les enjeux juridiques pour échapper aux conflits. Pour lancer un marketplace conforme aux règlements en vigueur, prenez conseil auprès d’un avocat en droit du numérique.