Violences physiques ou psychologiques, que vous soyez victime ou témoin, vous pouvez appeler gratuitement et anonymement le numéro national 39 19 de Violence Femmes Info. Rassurez-vous, votre appel ne s’affichera pas sur votre facture de téléphone. Il existe également des associations d’aide aux femmes victimes de harcèlement moral. Leur but est de mettre la victime en sécurité, de l’accompagner et de l’aider dans les démarches si elle souhaite porter l’affaire devant le tribunal. Dans ce cas, il est recommandé de contacter un avocat spécialiste en droit des victimes.
Alt="Associations d'aide aux femmes victimes de harcèlement moral"

Victa : association d’aide aux victimes de harcèlement moral

Victa est une association à but non lucratif basée à Paris. Elle a été fondée en janvier 2019 par Sophie Soria-Glo. Elle apporte son soutien aux femmes victimes de pervers narcissiques manipulateurs, que ce soit dans leur vie privée ou professionnelle. Considérant ces profils comme le fléau des temps modernes, la fondatrice en a fait son combat.
L’association prend part à des actions de sensibilisation au sein des organisations œuvrant dans le même secteur en plus de lutter contre le sexisme et toute forme de discrimination. Elle accompagne également les femmes victimes de harcèlement moral au sein de leur couple.
Victa se positionne comme étant un acteur important pour faire appliquer et changer les lois se rapportant au harcèlement moral ainsi qu’aux violences physiques faites aux femmes chez elles, mais aussi au sein du monde du travail. Pour mener à bien ses missions, elle use de différents moyens d’action (soutien psychologique à travers des groupes de parole, aide juridique…).

Comment trouver une association de défense contre le harcèlement moral ?

Pour trouver une association de prévention et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles sur tout le territoire français, rendez-vous sur le site du gouvernement « Arrêtons les violences ». Vous pouvez vous confier à une assistante sociale, un professionnel de santé ou une association spécialisée dans la lutte contre les violences physiques et psychologiques faites aux femmes.

Les numéros d’urgence

Voici la liste des numéros d’urgence :

  • 15 : le SAMU
  • 17 : la police et la gendarmerie 
  • 18 : les pompiers
  • 112 : les services d’urgence européens ;
  • 114 : pour les personnes sourdes ou malentendantes.

À retenir : vous pouvez joindre ces numéros gratuitement, via un téléphone portable ou fixe, et ce, même si l’appareil est bloqué ou que vous n’avez pas crédit.

Le 3919

Si vous avez besoin d’une oreille attentive, d’informations ou d’orientation, vous pouvez appeler le 3919. Ce numéro national est destiné aux femmes victimes de violences, que ce soit au sein de leur foyer ou dans le monde professionnel.  À l’instar des numéros d’urgence, il est accessible depuis un téléphone fixe et mobile.

Bon à savoir :
Arrêtons les violences est aussi une plateforme de signalement où vous pouvez échanger avec des agents des forces de l’ordre en cas de violences sexuelles ou sexistes. Le tchat est anonyme et un interlocuteur vous répondra 24h/24 et 7j/7.

En somme, que vous soyez témoin ou victime de harcèlement moral ou physique, au bureau ou chez vous, vous pouvez vous adresser à des associations œuvrant dans la lutte contre les violences faites aux femmes comme Victa. Il existe aussi une plateforme mise en place par l’État pour accompagner les victimes.