Vous êtes victime de harcèlement familial ou professionnel ? Apprenez comment réagir face au harcèlement moral et n’hésitez pas à en parler à un avocat en droit pénal. Si vous estimez que le comportement de votre ancien partenaire devient insupportable, n’hésitez pas à porter plainte pour harcèlement moral contre votre ex. Les détails à retenir.

Alt="Comment réagir face au harcèlement moral ?"

Quel fait est considéré comme harcèlement moral ?

Le harcèlement moral existe aussi bien dans le cercle familial qu’au travail. Par définition, il se traduit par des propos, des écrits, des agissements, des attitudes ou des comportements répétés qui entraînent des conséquences déplorables pour la victime. En voici une liste :

  • Une dégradation de ses conditions de travail ;
  • Une atteinte à ses droits et à sa dignité ;
  • Une atteinte à son intégrité physique ou morale.

Par conséquent, le harcèlement moral a un effet dévastateur sur la victime. Il existe trois types de harcèlement moral. Ci-dessous leur liste :

  • Le harcèlement moral au travail, qui intervient au sein de l’entreprise dans le but de pousser un salarié à démissionner ;
  • Le harcèlement moral institutionnel, similaire au harcèlement professionnel, mais organisé de manière stratégique et visant tout le personnel de l’entreprise ;
  • Le harcèlement moral individuel, qui vise à la destruction de l’autre en imposant son pouvoir.

Comment réagir face à un harcèlement moral au travail ?

Pour faire face au harcèlement moral au travail, il est conseillé de procéder par étape. Adoptez les attitudes listées ci-dessous selon le contexte :

  • Le harcèlement moral se déclenche : lorsque votre interlocuteur commence à vous déstabiliser, évitez de culpabiliser, prenez du recul, ne réagissez pas à ses attaques et continuez à vous comporter comme un employé modèle ;
  • Le harcèlement moral se confirme : n’hésitez pas à utiliser les moyens de défense de cette liste :
  • Alerter votre employeur ;
  • Prévenir le Comité social et économique ;
  • Tenter une procédure de médiation ;
  • Alerter l’inspection du travail ;
  • Saisir le Conseil des prud’hommes ;
  • Engager des poursuites et saisir le juge pénal.
À noter :
Si vous êtes victime de harcèlement administratif, le tribunal compétent est le tribunal administratif.

Comment prouver un harcèlement moral psychologie ?

La charge de la preuve incombe à la victime de harcèlement moral. En effet, c’est à elle de démontrer les éléments qui permettent de prouver l’existence du harcèlement. Si les faits sont intervenus au travail, le salarié doit laisser supposer l’existence de harcèlement par des éléments de preuve. Aux yeux des juges, le harcèlement moral est constitué si l’employeur est dans l’impossibilité de prouver le contraire. Ci-dessous une liste d’éléments de preuve possibles :

  • Les traces écrites laissées par le harceleur : SMS, mails, lettres, etc. ;
  • Les documents justificatifs de harcèlement tels qu’un bulletin de paie en cas de baisse de salaire, annulation des primes, etc.
Bon à savoir :
La réforme sur la Loi travail assouplit le régime de la charge de la preuve en cas de harcèlement moral. Désormais, le salarié harcelé peut présenter des éléments de preuve qui laissent supposer et non présumer un harcèlement.

Pour conclure, tout le monde peut être victime au moins une fois de harcèlement moral, que ce soit personnel ou professionnel. Pour y faire face, il faut rester de marbre et réagir au bon moment, sans oublier de réunir tous les éléments de preuve si l’affaire devait être portée au tribunal. Parlez-en à un avocat expert en droit pénal pour vous conseiller dans les démarches à faire contre le harcèlement moral.