Il est possible de conduire sans permis et dès l’âge de 14 ans les scooters dont la puissance n’excède pas 50 cm3. Pour les personnes nées à partir de 1988, le BSR (nouvellement permis AM) est néanmoins obligatoire. Pour plus d’informations, il est possible de faire appel à un avocat spécialisé en droit droit routier .

Conduite d’un scooter 50 : qui peut le conduire sans permis ni brevet ?

Les cyclomoteurs dont la puissance n’excède pas 50 cm3 et qui sont construits pour ne pas dépasser les 45 km/h peuvent être conduits sans permis.

L’âge minimum requis pour pouvoir conduire les scooters 50 est de 14 ans.

L’expression « scooter sans permis » peut induire en erreur. Les personnes nées après le 31 décembre 1987 doivent en effet passer le brevet de sécurité routière (BSR, transformé depuis en permis AM) pour pouvoir conduire les scooters « sans permis ».

Bon à savoir :
L’invalidation ou la suspension du permis de conduire n’entraîne pas l’interdiction de conduire des scooters 50. Si votre permis a été invalidé ou suspendu, il peut être utile de se tourner vers les scooters 50 (en attendant…).

Pour les personnes nées avant le 31 décembre 1987

Si vous êtes nés avant le 31 décembre 1987, vous n’avez pas besoin du BSR pour conduire de scooter 50. Vous n’avez besoin de rien : ni BSR, ni permis, ni ASR, ni ASSR.

En revanche, vous devez obligatoirement disposer d’une carte grise et avoir fait immatriculer votre scooter. Vous devez aussi avoir souscrit une assurance.

Le scooter doit par ailleurs être techniquement en règle. Enfin, le port du casque est obligatoire. Le casque doit être homologué et attaché.

Pour les personnes nées après le 31 décembre 1987

Si vous êtes né après le 31 décembre 1987, vous devez passer le brevet de sécurité routière pour pouvoir conduire un scooter 50.

N. B. Si vous êtes déjà titulaire d’un permis de conduire (permis A1, A2, B etc.), il n’est pas nécessaire de passer le BSR (permis AM).

Pour passer le BSR, il faut au préalable être titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) ou de l’attestation de sécurité routière (ASR). Le BSR s’obtient au terme d’une formation d’une durée de 7 heures.

La formation est payante et réalisée en moto-école.

Remarque :
Conduire un scooter 50 (ou scooter « sans permis ») sans BSR est passible d’une amende forfaitaire de première classe de 35 euros. A cette amende s’ajoute l’immobilisation du véhicule.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon Avocat
Partager :