Nous sommes tous abonnés à tous types de contrat, téléphone, électricité, internet… Lorsque nous souscrivons à ce type d’abonnement, nous acceptons par la même occasion le règlement. Pour éviter toutes surprises lors de votre résiliation, lisez attentivement votre contrat et les clauses qui vous y engagent.
Lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance, de téléphone ou autres, vous vous engagez à régler annuellement ou mensuellement votre abonnement. Vous acceptez donc de régler le montant mentionné le jour de votre signature. Toutefois, vous pouvez être surpris par l’augmentation du prix de votre forfait.
Les contrats concernés sont
Les abonnements : opérateurs, internet, TV, téléphonique, du câble…
Les conventions de compte bancaire
Les abonnements mutuelle
Les contrats d’assurance

Ce qu’il faut savoir
Lorsque vous souscrivez à un contrat, le prix mentionné le jour de la signature ne peut augmenter l’année suivante. Dans le cas contraire, lorsque l’entreprise décide de faire une augmentation subite de ses tarifs, vous pouvez en profiter pour résilier votre contrat sans frais car le contractant ne respecte plus ses engagements.
Attention, si l’augmentation du prix relève de votre responsabilité, dû notamment à un malus d’assurance, du hors forfait, ou des appels surtaxés.
Les démarches
Dans certains cas, il est précisé dans votre contrat, le pourcentage d’augmentation à partir duquel vous pouvez résilier votre engagement. Comme vous n’avez pas la possibilité d’exiger un retour au prix pour lequel vous avez souscrit votre contrat, votre unique possibilité est de résilier votre contrat, cela consiste donc à anticiper la fin du contrat qui voue lie à votre contractant.
Dernière chance
Sachez que lors de votre demande de résiliation, le contractant vous perdra de ses clients. Vous pouvez essayer de négocier une remise ou un geste commercial en jouant sur votre fidélité et ancienneté. Le service commercial, s’il le peut, fera un geste pour essayer de vous garder dans ses clients.
N’oublions pas que les entreprises n’ont aucun intérêt à perdre un de leurs clients, en revanche elles cherchent à faire toujours plus de profit. L’entreprise a l’obligation de vous envoyer au minimum un mois à l’avance, un courrier papier ou électronique vous précisant cette augmentation de prix.
Retrouvez l’ensemble de nos avocats spécialisés dans le Droit des contrats