Sur votre lieu de travail ou dans votre vie privée, quelqu’un s’en prend à vous et vous harcèle ? Vous avez peur d’agir, car vous ne connaissez pas vos alternatives ? Aujourd’hui, le harcèlement constitue un véritable fléau. Pour les victimes, il est souvent difficile de s’en sortir, d’autant plus que dans certains milieux, il s’agit d’un sujet tabou. Comment arrêter de se faire harceler ? Étant un délit puni par le Code pénal, il est possible d’avoir recours aux services d’un avocat spécialisé en droit pénal. Détails sur les différentes solutions au harcèlement.
Alt="Comment arrêter de se faire harceler ?"

Le harcèlement

Avant d’approfondir le sujet, voici une définition du terme harcèlement.
Le harcèlement désigne l’ensemble des actes à répétition visant à importuner une personne. Dans la majorité des cas, l’auteur de ces attaques a pour but d’asseoir son autorité sur sa victime. Cette dernière, lassée de la violence des attaques répétées, peut développer de graves troubles mentaux.

Dans les cas les plus graves, il n’est pas rare qu’elle ait recours au suicide.
On distingue les formes de harcèlement citées dans la liste suivante :

Notons qu’il ne s’agit que de quelques exemples. Ces dernières années, ce phénomène a pis de l’ampleur, à tel point qu’il est impossible de dresser une liste exhaustive des différentes formes de harcèlement.

Bon à savoir
Le harcèlement, quelle que soit sa forme, est une infraction pénale qui peut faire l’objet d’une sanction. Selon la gravité des actes et les répercussions sur la victime (santé physique et/ou mentale), la peine encourue est de 6 mois à 5 ans d’emprisonnement ainsi qu’une amende allant jusqu’à 75 000 euros.

Harcèlement  : que faire ?

Arrêter de se faire harceler est compliqué. Néanmoins, en adoptant les bons réflexes, il est possible de limiter et de stopper ces actes de violence. Trouvez dans cette liste quelques exemples d’attitude à adopter pour arrêter toutes formes de harcèlement :

  • Parler et se confier à une personne de confiance (famille, amis, professeurs ou collègues) ;
  • Se confier à un professionnel (psychologue, psychiatre ou assistante sociale) ;
  • Développer des relations et sortir de la solitude pour ne pas se retrouver en position de vulnérabilité ;
  • Agir de manière rationnelle et éviter de répondre aux provocations ;
  • Porter plainte.

Dans le cas où vous décidez de porter plainte, il est nécessaire de fournir des preuves afin d’appuyer votre dossier au tribunal. Voici une liste des preuves recevables :

  • Enregistrements des échanges téléphoniques ;
  • Vidéos de la scène attestant des attaques subies ;
  • Captures d’écran en cas de cyber-harcèlement ;
  • Témoignages des proches de la victime ou de toutes personnes ayant assisté à une scène d’abus ;
  • Copie des SMS, e-mails ou courriers ;
  • Certificat médical démontrant les blessures physiques et/ou une dégradation de la santé psychologique suite au harcèlement.

Il convient de noter que pour les actions en justice, il est judicieux de bénéficier d’une aide juridictionnelle.
En résumé, même compliqué, arrêter un harcèlement est possible. Si vous avez des problèmes ou des questions,  rapprochez-vous d’un avocat spécialisé en droit pénal. Il vous informera de vos droits et vous conseillera sur tout ce qu’il faut faire afin d’obtenir gain de cause face à un juge.