En matière de droit des affaires, il est possible d’avoir recours à un avocat ou à un juriste. Mais quelles sont les différences entre ces deux métiers ? Quels professionnels devez-vous privilégier ?

Quels diplômes ?

Un avocat doit obligatoirement obtenir le CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat) qui s’obtient à l’issu d’un master I ou II en droit.

Un juriste bénéficie d’un master II en droit et peut se spécialiser dans diverses écoles ou passer le DJCE (diplôme de juriste conseil d’entreprise) ou un IUP Juriste d’entreprise.

Quel statut ?

L’avocat exerce une profession libérale et conseille ou défend plusieurs clients. Il est donc soumis à l’Ordre des avocats du barreau dont il dépend et à la déontologie de la profession réglementée dans le RIN.

Le juriste est employé par une entreprise et intervient exclusivement pour les besoins de cette société.

Quelles tâches ?

L’avocat peut vous conseiller ou vous défendre pour tous types de litiges mais également intervenir en matière de rédaction car son statut confère une valeur juridique aux actes rédigés. Un avocat intervenant auprès d’une entreprise pourra lui proposer des honoraires à l’abonnement, solution qui permet de bénéficier de conseils ou d’une défense sur le long terme. Il est également possible de faire appel à une avocat en détachement qui intègre alors l’entreprise pour une durée déterminée, tout en en gardant la liberté de son statut d’avocat.

Le juriste conseille une entreprise en particulier, aussi bien pour des questions commerciales, de fiscalité ou pour des affaires relatives au droit du travail ou au droit social  afin de prévenir les risques et de défendre les intérêts de la société. Il permet également à l’entreprise de se mettre à jour lors de l’application de nouvelles normes.

Les métiers d’avocat et de juriste sont donc très différents, même s’ils peuvent intervenir dans des situations similaires. Consultez tous nos avocat s exerçant en droit des affaires,droit social