L’examen du permis de conduire comporte deux épreuves : une épreuve théorique (le code) et une épreuve pratique (la conduite). La réussite à l’examen du code est nécessaire pour pouvoir se présenter à l’épreuve de conduite. Vous pouvez aussi vous renseignez auprès d’un avocat qualifié en droit routier.

Le code : tout sur l’examen théorique du permis de conduire

Le jour de l’épreuve, vous devez bien penser à apporter une pièce d’identité en cours de validité ou périmée depuis moins de deux ans. Les épreuves du code se déroulent dans des centres d’examen (et non dans les écoles de conduite).

L’épreuve du code est un QCM (questionnaire à choix multiple) comprenant 40 questions. Les questions portent sur les différentes thématiques du Code de la route : panneaux de signalisation, règles de conduite, règles de sécurité routière, règles techniques sur les véhicules correspondant à la catégorie de permis que vous passez etc.

Chacune des 40 questions comporte quatre possibilités de réponse. A chaque fois, une seule réponse est correcte.

Vous avez le droit à 5 fautes. Autrement dit, vous devez avoir répondu correctement à 35 questions au minimum sur les 40 pour réussir l’épreuve.

Bon à savoir : près d’1,5 million de candidats se présentent chaque année au code, pour un taux de réussite de près de 70%.

Les résultats du code sont communiqués quelques minutes après l’épreuve. Vous n’avez donc pas le temps d’angoisser !

Si vous n’avez pas passé de contrôle médical pour obtenir le permis, l’inspecteur vous fait passer un test de vue.

L’épreuve de conduite en elle-même dure environ 30 minutes et en tous cas au moins 25 minutes.

Le choix du parcours de conduite est fait par l’examinateur, sachant que l’épreuve comportera quatre passages obligés :

1/ Premièrement, la réalisation et l’évaluation de deux manœuvres différentes, dont l’une en marche arrière : marche arrière en ligne droite, rangement en créneau, en épi ou en bataille, demi-tour etc.

2/ Deuxièmement, l’examinateur vous posera obligatoirement deux questions d’ordre technique : la première concernera l’intérieur du véhicule (sur les voyants par exemple) et la seconde l’extérieur du véhicule (sur la jauge d’huile ou le moteur par exemple).

3/ L’inspecteur vous demandera d’actionner une commande pendant que vous conduirait. Typiquement : l’actionnement des essuie-glaces.

4/ Enfin, l’épreuve comporte une période d’autonomie de 5 minutes au cours de laquelle vous suivez un itinéraire défini par l’inspecteur sans qu’il vous aide.

A noter :
Pour être reçu à l’examen, vous devez obtenir au moins 20 points (sur 30). Et bien sûr ne pas avoir commis de faute éliminatoire.

Délivrance du permis de conduire

Les résultats de l’épreuve pratique ne sont pas délivrés oralement par l’examinateur, mais par courrier ou courriel le jour de l’épreuve.

En cas de réussite, vous recevrez un certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) portant la mention favorable.

En cas d’échec, vous recevrez un bilan de compétences indiquant les erreurs commises.

Le certificat est valable 4 mois et permet de conduire en France en attendant la délivrance du permis de conduire.

Attention ! Le CEPC ne permet pas de conduire à l’étranger.

Le permis de conduire est délivré au cours d’un délai de 4 mois, par voie postale. Le facteur déposera un avis de passage si vous êtes absent le jour de son passage.

Vous aurez alors 15 jours pour aller récupérer le permis à la Poste.

Si c’est le premier permis que vous passez, vous recevrez un permis probatoire.

Bon à savoir :
Si vous échoué à l’épreuve de conduite, sachez que vous pouvez le passer cinq fois, en respectant un délai minimum de deux semaines entre chaque présentation. Si vous échouez cinq fois, vous devrez repasser votre Code et reprendre des cours de conduite pour vous présenter à nouveau.

Pièces à fournir le jour de l’épreuve

Le jour de l’épreuve, vous devez apporter avec vous une pièce d’identité. Elle doit être valide, ou alors périmée depuis moins de deux ans.

C’est la seule pièce que vous devrez fournir à votre examinateur.

Si vous avez passé la conduite accompagnée, vous devrez aussi présenter votre attestation de fin de formation initiale.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon Avocat
Partager :