Vous venez d’acquérir une maison neuve récemment achevée, mais vous avez remarqué quelques fissures ? Il peut s’agir de dégâts superficiels facilement réparables ou de fissures profondes. Pas d’inquiétude, vous avez des recours en présence d’une maison fissurée, mais il vous faut agir sans attendre. Pour vous accompagner de cette démarche, contactez un avocat spécialiste en droit de l’immobilier. Il sera d’ailleurs plus à même de vous éclairer sur le contenu d’un contrat de location.

Alt="Miason fissurée recours"

Maison et fissures : quand s’inquiéter ?

Des fissures peuvent apparaître aussi bien sur les murs des demeures anciennes que neuves. Heureusement, elles ne sont pas toutes alarmantes. Avant de paniquer, il faut identifier le type de fissure et les risques encourus.

Ainsi, voici la liste des fissures les plus courantes dans une maison :

· La microfissure : faisant 0,2 mm environ, elle n’impacte en rien la structure de la maison. Ce type de fissure ne présente, à priori, aucun risque, mais il faut néanmoins le traiter afin d’éviter les problèmes d’humidité.

· La fissure fine : entre 0,2 et 2 mm, elle résulte généralement d’un choc ou d‘une dégradation à faible gravité. Ce type de fissure n’est pas inquiétante dans l’immédiat, mais il faut toutefois la réparer pour éviter qu’elle ne s’étende.

· La fissure profonde : mesure plus de 2 mm de large, cette fissure est souvent due à un problème de structure. Elle traverse le mur de part et d’autre et se présente sous la forme de petits escaliers. Dans ce cas, il importe d’agir très vite, car ce type de fissure peut avoir de lourdes conséquences sur la structure.

À noter :

Les fissures apparaissant sur les maisons anciennes et neuves n’ont pas toujours la même origine et ne présentent pas les mêmes risques.

Maison neuve et fissures : quels sont vos recours ?

L’achat d’une maison neuve s’accompagne de nombreuses garanties pour vous garantir une demeure habitable et en bon état. Dès que vous constatez des fissures, que ce soit au niveau du carrelage ou du placo, contactez sans attendre le constructeur. Informez-le de la situation par lettre recommandée avec accusé de réception afin de faire jouer :

  • La garantie décennale. Celle-ci couvre notamment les dommages pouvant possiblement affecter la solidité de la maison ou la rendre inhabitable. La garantie décennale est valable pendant 10 ans, à partir de la réception des travaux.
  • La garantie de parfait achèvement. Elle prend en charge les malfaçons, quelles que soient leur nature et leur importance. Cette garantie est valable durant 1 an à partir de la date de réception des travaux.

Maison ancienne : montant de l’indemnisation en cas de fissures dues à la sécheresse

Que vous soyez locataire ou propriétaire, si des fissures apparaissent sur votre maison à cause de la sécheresse, vous pouvez bénéficier de la garantie catastrophe naturelle pour couvrir les réparations. Cependant, il est primordial que vous ayez souscrit une assurance multirisque habitation. Celle-ci prend en charge les dommages matériels directs, les frais d’études géotechniques et les fondations et murs de soutènement, entre autres.

En somme, la garantie décennale couvre les fissures profondes pouvant mettre en péril la stabilité de la construction. En cas de fissures dues à la sécheresse, vous êtes également couvert si vous avez souscrit une assurance multirisque habitation.