Vous vous inquiétez des conséquences psychologiques que peut avoir la garde alternée sur votre enfant ? Par manque d’accord, le juge aux affaires familiales a ordonné l’alternance et en a fixé la durée ainsi que les modalités, et vous avez le sentiment que cette décision est à l’encontre des intérêts de l’enfant et des vôtres ? Comment gérer les complexités de la garde alternée ? Quels sont ses impacts psychologiques sur l’enfant ? Que faire pour protéger vos intérêts face à la décision du juge ? Que faut-il savoir sur la garde alternée à Toulouse ? Pour retrouver votre sérénité, sachez que vous pouvez vous faire conseiller et représenter par un avocat spécialisé en droit de la famille. Ce professionnel juridique possède les compétences requises pour vous éclairer et guider dans les décisions à prendre. Quelles sont les complexités de la garde alternée ?

Alt="Tout savoir sur les complexités de la garde alternée"

À RETENIR : Quelles sont les complexités de la garde alternée ?

En effet, elle revêt deux aspects essentiels : l’impact psychologique sur l’enfant, et les nouvelles contraintes pour les parents. Néanmoins, les intérêts de l’enfant passent toujours au premier plan et sont étudiés au cas par cas. Dans ce cas, l’aide d’un avocat peut être utile.

Vous vous perdez face aux complexités de la garde alternée ? Lisez ce qui suit.

L’impact psychologique de la garde alternée sur l’enfant

Si, en tant que parents séparés / divorcés, vous n’avez pas trouvé un accord sur la question du partage de l’autorité parentale, le juge prend la décision à votre place. C’est notamment le cas sur la question de la garde de l’enfant. Bien que l’intérêt de l’enfant doive guider toute décision, des questions persistent. Comment l’enfant vivra-t-il ces moments passés alternativement chez l’un et l’autre parent ? Comment évoluera-t-il dans cet environnement changeant ?

La garde alternée crée souvent des inquiétudes chez les parents. En effet, elle revêt deux aspects essentiels : l’impact psychologique sur l’enfant, et les nouvelles contraintes pour les parents. Néanmoins, les intérêts de l’enfant passent toujours au premier plan et sont étudiés au cas par cas.

La garde alternée peut être une situation assez difficile à vivre pour l’enfant, et peut entraîner chez lui une multitude de conséquences à prendre en compte et dont voici la liste :

  • Risque de manque de stabilité ;
  • Perte de point d’ancrage ;
  • Nécessité de s’adapter à deux univers ;
  • Nécessité de changer d’habitude de vie ;
  • Risque de mauvaises conditions d’accueil (manque d’espace, de confort, etc.) si l’un des parents ne dispose pas d’assez de ressources ;
  • Nécessité d’effectuer des déplacements fréquents entre les deux domiciles, sans oublier les changements de trajets domiciles – école.

Les conséquences psychologiques sont particulièrement à redouter, et c’est, une fois encore, le rôle du juge aux affaires familiales de définir ce qui est bien pour l’enfant.

Bon à savoir :
En cas de désaccord des parents, le JAF fixe les modalités de la garde alternée en tenant notamment compte de l’âge de l’enfant, des conditions géographiques, éducatives et d’accueil.

Points clés à retenir :

  • Selon l’âge et le psychisme de l’enfant, la garde alternée peut provoquer chez lui des troubles psychologiques tels que la manque de stabilité, la nécessité de changer d’habitude de vie et de faire de déplacement fréquent ;
  • L’intérêt de l’enfant doit être pris en compte dans toute décision y compris judiciaire.

Comment un avocat peut défendre les intérêts de l’enfant et du couple face à la décision du juge ?

Comme indiqué plus haut, l’intérêt de l’enfant passe avant tout. Ceux des parents sont donc mis au second plan. Cela peut entraîner des situations qui sont source de conflit, et que les parents doivent également gérer. Dans certains cas, le temps de garde peut, après décision du juge, être réparti inégalement, plus long chez un parent que chez l’autre. Il arrive aussi que la garde alternée soit simplement refusée alors que les deux parents ont convenu d’un accord. Plusieurs motifs, dont voici la liste, peuvent être mis en avant :

  • Les deux domiciles sont géographiquement trop éloignés et l’un des domiciles est situé trop loin de l’école ;
  • Les conditions de ressources et matérielles de l’un des parents ne permettent pas d’offrir un accueil décent à l’enfant ;
  • Absence de dialogue et d’entente entre les parents, ce qui est une situation défavorable à l’instauration d’une garde alternée.

Il se peut également que la décision du juge d’ordonner la garde alternée soit à l’encontre de vos intérêts, lorsque vous souhaitez par exemple assurer la garde exclusive de l’enfant. Dans tous les cas, vous pouvez faire valoir vos droits et vos arguments face au mode de garde qui a été imposé, en vous faisant accompagner par un avocat. En cas de conflit, il protège vos intérêts auprès d’un magistrat et vous guidera pour répondre à chaque décision donnée.

Bon à savoir :
Votre avocat tiendra toujours compte de vos objectifs et les fera valoir à chaque procédure.

Points clés à retenir :

  • La garde alternée peut être soit refusée soit inégale ;
  • Vous pouvez protéger vos intérêts face à une décision de garde alternée ou de refus de garde partagée en vous faisant assister par un avocat. Il défendra vos intérêts d’un bout à l’autre de la procédure.

Focus sur la garde alternée à Toulouse

La garde alternée concerne 12 % des enfants dont les parents sont divorcés ou séparés. À Toulouse, les divorces où les parents s’accordent sur la garde alternée, ou les cas où elle est imposée par le juge sont particulièrement fréquents. C’est ainsi que la ville regorge de professionnels tels que les cabinets d’avocats et les avocats indépendants spécialisés dans la garde alternée. Toujours à Toulouse, des opposants à la garde alternée, dont certains pédopsychiatres, évoquent en outre une fréquence plus élevée des cas de troubles chez les enfants concernés.

Points clés à retenir :

  • La garde alternée concerne 12 % des enfants et est particulièrement élevée à Toulouse
  • Toulouse regorge d’avocats indépendants spécialisés dans la garde alternée.

La séparation des parents ou le divorce constitue toujours une situation délicate, parfois difficile à vivre pour l’enfant. Elle peut être source de stress psychologique et d’autres troubles. Elle entraîne la nécessité de définir l’autorité parentale accordée à chaque parent, et de manière plus spécifique, le mode de garde qui doit en découler. L’enfant doit en effet préserver des liens avec chacun de ses parents, et ces derniers sont aussi tenus d’assurer leurs rôles respectifs d’éducation, d’affection, et d’entretien de l’enfant. En cas de conflit, tels qu’un désaccord sur les modalités de la garde de l’enfant ou le refus de la garde alternée, vous pouvez vous faire assister par un avocat en droit de la famille pour faire valoir vos arguments devant le juge aux affaires familiales. Dans tous les cas, l’intérêt de l’enfant est primordial et toujours mis en avant dans chaque décision.