Les avocats font parti des professions qui se réjouissent de la mise en place du permis à points.
En particulier les spécialistes du droit routier, qui vous garantissent la sauvegarde de vos précieux points ou mieux encore de votre permis de conduire, et ce quel qu’en soit le prix !
il est légitime de se demander aujourd’hui si un avocat est toujours bien nécessaire ? La réponse n’est pas si évidente, en particulier quand la consultation vous coûte plus de 200 € et compte tenu des délais de la justice…
Il est parfois difficile pour certaines personnes d’imaginer pouvoir trouver des solutions seul et sans trop dépenser. Et pourtant, il est souvent possible de se débrouiller par soi-même, pour le prix d’un timbre ou d’un recommandé.

Mais alors quand doit-on faire appel à un avocat ?

Le recours à un avocat, ne se justifie pas réellement pour tout ce qui touche à la défense du permis à points et à la majorité des contestations de contraventions. En ce qui concerne ces deux derniers points qui représentent d’ailleurs la plus grande partie des contentieux, des recours peuvent être exercés par soi même sans trop de difficultés.
Faire appel à un avocat devient souhaitable, lorsque l’on est assigné devant un tribunal. Il est en effet -et c’est malheureux- très difficile de s’y faire entendre lorsque l’on souhaite y assurer sa propre défense comme nous y autorise la loi. Par contre il devient impératif lorsque l’on est convoqué devant un tribunal pour des cas graves pouvant entraîner de lourdes amendes et même des peines de prison ou bien encore : pour obtenir réparation d’un préjudice corporel suite à un accident, exercer un recours contre un assureur…
Un avocat peut être un allié précieux, mais il est surtout le garant du respect d’une procédure et de la connaissance du droit routier.
Plus qu’un rôle de défense, on a tendance parfois à attendre de l’avocat un rôle de conseils gracieux, ce qu’il n’est pas forcément toujours en mesure de donner.
En effet, un avocat étant un professionnel du droit, toute intervention doit en théorie être tarifée.
Si vous appelez un avocat, ce n’est pas pour l’interroger sur ce qu’il pense de vos dernières découvertes en matière de droit routier sur Internet et vous conforter dans vos certitudes, mais pour prendre rendez-vous.
Comme tout professionnel, un avocat, n’est pas là pour donner des consultations téléphoniques gratuites, il doit lui aussi gagner sa vie. Ne vous étonnez donc pas d’un éventuel refus d’aide par téléphone. Enfin n’oubliez jamais la vitesse de la justice en France, rapide à sanctionner, lente à décider ou écouter…