Vous intégrez une nouvelle entreprise et vous vous demandez s’il faut signer un contrat de travail ? Ou bien, en tant qu’employeur, vous hésitez à faire signer un contrat à un nouveau salarié ? Sachez que la signature d’un contrat de travail n’est pas obligatoire. L’absence de signature engendre diverses conséquences pour les deux parties. Par définition, le contrat de travail est un type de contrat entre deux personnes, ici un employé et un employeur. L’employé s’engage ainsi par écrit à effectuer un travail défini pour l’employeur en échange d’une rémunération. Cependant, la notion de contrat de travail diffère en fonction des juridictions, des pays, de sa signature ou non. Demandez conseil auprès d’un avocat spécialisé en droit du travail pour obtenir plus de précisions. La signature d’un contrat est-elle obligatoire ? Que se passe-t-il si l’employé ou l’employeur ne le signe pas ? Quels avantages présente un contrat signé ? Et quels sont les risques encourus en l’absence de signature ?

Faut-il signer un contrat de travail ?

 

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon Avocat

À RETENIR : Faut-il signer un contrat de travail ?
Pas obligatoirement. L’absence de signature aura différentes conséquences, autant pour l’employé que pour l’employeur. L’employé travaille sans réelle contrainte et il peut démissionner à tout moment sans aucune obligation envers l’employeur. Pour l’employeur, sans signature d’un contrat, il n’est pas obligé de déclarer son employé. Il peut également licencier son employé à tout moment. D’un autre côté, un contrat signé garantit de multiples avantages pour les deux parties notamment l’assurance pour l’employé de recevoir le salaire convenu, le droit à un préavis avant un licenciement, etc. L’employeur est aussi protégé lors d’une inspection du travail.

Que vous soyez salarié ou chef d’entreprise, apprenez ici les détails sur la signature ou la non-signature d’un contrat de travail.

La signature du contrat de travail est-elle obligatoire ?

Le contrat de travail est une preuve de l’existence d’un accord entre un employeur et son employé. Cependant, sa signature n’est pas obligatoire.
Dans ce cas, il s’agit généralement de contrat oral ou tacite. Néanmoins, lorsqu’un contrat de travail n’a pas été signé au bout de 2 jours, l’employé est présumé travailler selon la loi en CDI (Contrat à Durée Indéterminée).

Bon à savoir :
Certaines conventions collectives peuvent exiger l’établissement d’un contrat de travail signé.

Points clés à retenir :

  • La signature d’un contrat de travail n’est pas obligatoire.
  • En l’absence de signature au bout de 2 jours, l’employé est considéré comme travaillant en CDI.

Contrat de travail non signé par l’employé

Aujourd’hui, signer un contrat de travail avec son employeur n’est pas obligatoire. Il ne s’agit donc plus d’un véritable contrat, mais d’un simple accord oral avec l’employeur.
Ce type de contrat peut offrir des avantages comme des inconvénients. L’employé peut à travers ce contrat travailler librement sans véritable contrainte.
Il n’a juridiquement aucune obligation envers l’employeur et il peut donc démissionner quand bon lui semble.

Points clés à retenir :

  • En l’absence de signature, l’employé travaille sans réelle contrainte.
  • L’employé est libre de rompre son contrat de travail quand il le souhaite, sans aucune obligation envers l’employeur.

Contrat de travail non signé par l’employeur

Le contrat de travail non signé par l’employeur n’oblige ce dernier à rien. L’employeur n’est pas obligé de déclarer son employé, car il n’existe aucun véritable lien de travail entre eux deux.

Même si ce type d’accord n’est pas respectueux de la loi, il est très fréquent dans de nombreuses entreprises.

L’employeur a l’avantage de licencier l’employé quand le besoin survient sans que celui-ci puisse se plaindre. Il lui permet également de contourner certains dommages et intérêts possibles.

Points clés à retenir :

  • En l’absence de signature d’un contrat, l’employeur n’est pas obligé de déclarer son employé.
  • L’employeur peut procéder à un licenciement à tout moment.

Quels sont les avantages d’un contrat signé ?

Un contrat de travail signé est l’acte le plus sûr entre un employé et son employeur. Ci-suit une liste des avantages dont bénéficient l’employeur et l’employé :

  • En signant un contrat de travail, l’employé est assuré de recevoir le salaire correspondant au travail qu’il a effectué avec l’établissement d’une fiche de paie.
  • Le contrat de travail signé oblige l’employeur à donner un préavis à son employé avant tout licenciement. Le contrat signé lui confère une assurance d’un travail dans le respect du Code du travail et des conventions collectives.
  • L’employeur respectera rigoureusement les éléments essentiels du contrat sous peine de poursuite. Aussi, la signature d’un contrat de travail offre à l’employé la possibilité d’entrer dans un syndicat pour défendre ses droits.
  • L’employé peut également effectuer des prêts bancaires sans grandes contraintes grâce à son statut d’employé déclaré.
À noter :
L’employeur est avantagé par un contrat de travail signé dans la mesure où il fait de son entreprise, un cadre respectueux des lois. L’employeur sera également hors d’atteinte en cas d’inspection du travail.

Points clés à retenir :

  • Le contrat signé oblige les deux parties à respecter les clauses et leurs obligations.
  • L’employé obtient plusieurs bénéfices : établissement d’une fiche de paie, préavis avant licenciement, intégration dans un syndicat et possibilité de prêts.

Quels sont les risques de ne pas signer un contrat de travail ?

Comme expliqué plus haut, le contrat de travail n’est pas obligatoirement un document signé.
Cependant, comme tout acte contraire aux normes législatives, la non-signature d’un contrat de travail entraîne des risques aussi bien pour l’employeur que pour l’employé. Voici la liste de quelques exemples :

  • Lors d’une inspection du travaill’employeur peut encourir de graves sanctions financières et pénales. Dès lors que l’inspecteur du travail découvre la présence d’un contrat de travail non signé entre un employé et son employeur, ce dernier encourt jusqu’à 3 ans de prison. Et lorsqu’il s’agit d’un employé mineur soumis à l’obligation scolaire, l’employeur encourt jusqu’à 5 ans d’enfermement.
Bien entendu :
Vu qu’il s’agit d’une infraction, le tribunal compétent peut interdire d’exercice l’entreprise et l’exclure des marchés publics.
  • Concernant le salarié sous contrat de travail non signé, les risques sont moins importants. À cause du caractère non officiel du contrat, l’employé n’a aucun moyen de prouver qu’il a véritablement travaillé pour son employeur à cause de l’inexistence d’une fiche de paie. Aussi, il peut se faire licencier sans préavis parce qu’il n’y a aucun contrat pouvant lui faire valoir son statut d’employé. Il n’obtiendra donc aucun avantage lié à son poste.

Points clés à retenir :

  • En l’absence de contrat signé, un employeur risque des sanctions financières et pénales, s’il se fait prendre par l’inspection du travail.
  • Les risques sont moins importants pour l’employé, vu qu’il n’a pas d’attache officielle avec l’entreprise.

Au final, signer un contrat de travail n’est pas obligatoire. Sans contrat, les parties prenantes sont libres de rompre l’accord sans préavis ni obligations d’indemnisation ou de préavis. Néanmoins, l’employé et l’employeur ont intérêt à procéder à une signature, afin d’officialiser leur accord et de bénéficier de plusieurs avantages. De plus, l’inspection du travail considère l’absence de contrat signé comme une infraction à la loi.