Un avocat spécialisé en affaire familiale est nécessaire pour régler les affaires juridiques en lien avec la famille. Le recours à ce prestataire ne peut donc être négligé. Vous hésitez à en contacter un, et vous vous demandez si votre budget suffira ? Plusieurs paramètres sont pris en compte pour définir le coût d’honoraire d’un avocat. Quel est le prix d’un avocat pour affaire familiale ? Tour d’horizon.
Alt="Prix d’un avocat pour affaire familiale"

Combien coûte un avocat pour une audience ?

Un avocat spécialisé en affaire de famille est rémunéré selon la nature et la complexité de la procédure. En prenant en charge une affaire de divorce, entre autres, il doit réunir les éléments nécessaires pour protéger les intérêts de son client. Ainsi, pour traiter un divorce par consentement mutuel, il peut demander entre 1 200 € et 1 500 €. Dans le cas d’un divorce contentieux, il peut percevoir des honoraires de 4 000 € à plus de 6 000 €. Pour une affaire de demande de garde des enfants, il peut établir une rémunération horaire de 100 à 250 €.

Quels sont les barèmes indicatifs des honoraires ?

La loi et la réglementation n’imposent aucun barème d’honoraires pour un avocat en affaire de famille. En plus de la nature des affaires, ce pratiquant de profession libérale établit généralement ses tarifs en fonction de sa notoriété, de son expérience et de la situation financière de son client. Il doit établir une convention d’honoraires, détaillant le montant de ses prestations, incluant les frais et les débours envisagés, et les modalités de paiement. Conformément au décret n° 07 – 932 du 15 mai 2007, ce document sera signé par les deux parties.

En droit de famille, quels sont les tarifs honoraires d’un avocat?

Un avocat peut proposer l’une des modalités de rémunération figurant dans la liste suivante :

  • Les honoraires forfaitaires : il s’agit d’une tarification fixe et globale qui couvre entièrement le traitement du dossier. Il ne peut y avoir un excédent, sauf accord du client. Vous pouvez bénéficier de cette facturation pour le cas d’un divorce par consentement mutuel, d’un changement de régime matrimonial, d’une consultation des affaires familiales, etc.
  • Les honoraires au temps passé : la prestation est déterminée au prorata du temps consacré à votre dossier. Cette tarification est souvent utilisée pour les cas de litige, comme lors d’un divorce contentieux. Elle est également appliquée pour le traitement des affaires de filiation et de succession.
À retenir
Les tarifications au résultat sont interdites par la législation française. L’avocat peut néanmoins proposer des honoraires mixtes, entre rémunération forfaitaire ou au temps passé, et une honoraire variable du résultat de la procédure.

Comment régler les honoraires de l’avocat de famille ?

Le paiement des honoraires s’effectue par espèces pour les sommes inférieures à 1 000 €. Au-delà de ce montant, il convient de régler la facture par billet à ordre, par chèque ou par virement. Lorsqu’un avocat accepte de traiter un dossier concernant vos affaires familiales, il peut demander un à-valoir sur ses frais et ses honoraires. On parle d’une provision versée à l’acceptation du contrat. Cette somme ne peut excéder une valeur raisonnable des honoraires et des débours engagés. À défaut du règlement de ladite provision, l’avocat peut résilier le contrat. Dans l’éventualité où il décide de renoncer à sa mission, il est tenu de vous informer en temps utile, afin que vous puissiez préserver vos intérêts.
Pour résumé, un avocat spécialisé en affaire de famille perçoit une rémunération fixée dans une convention d’honoraires. Ce tarif varie en fonction de ses compétences et de son profil, ainsi que de la nature des affaires qu’il prend en charge.