Lorsque la vie commune devient difficile, voire impossible, la demande de divorce est le dernier recours d’un conjoint désemparé. Le divorce pour faute est le type de divorce le plus sollicité. Parmi les fautes pouvant justifier une demande de divorce se trouve l’alcoolisme du conjoint. Que faire lorsque l’alcoolisme de votre mari altère sérieusement votre vie de famille et que vous voulez vous en défaire ? Si votre mari est alcoolique et que vous désirez divorcer, contacter un avocat spécialisé en divorce est votre meilleure option pour connaitre les solutions qui s’offrent à vous en termes de démarche. Tour d’horizon sur le divorce pour faute alcoolisme.
Alt="Divorce pour faute alcoolisme"

Quelles sont les fautes graves pour un divorce ?

Pour demander le divorce pour faute, le motif évoqué doit être présent dans la liste suivante :

  • La violence conjugale (physique ou morale) ;
  • L’adultère ;
  • La rupture de la communauté de vie ;
  • L’abandon du domicile conjugal ;
  • Le refus de contribuer aux charges de la famille ;
  • L’addiction au tabac ou à l’alcool ;
  • L’irresponsabilité face aux enfants.

À savoir : le juge analyse la gravité de la faute avant de lancer la procédure de divorce et le conjoint qui demande le divorce doit prouver la faute de son époux.

Quel est l’intérêt d’un divorce pour faute ?

Le divorce pour faute n’a pas d’incidence sur la pension alimentaire, le partage des biens et la garde des enfants. Il s’agit d’un type de divorce que vous pouvez demander si vous vous sentez trahi ou blessé. Un divorce pour faute vous aide à avancer psychologiquement en vous prouvant à vous-même que la raison de la rupture est uniquement due aux agissements de votre conjoint.
Dans certains cas, le conjoint fautif peut être tenu de verser des dommages-intérêts à l’autre et peut avoir l’obligation de payer les honoraires d’avocats de son conjoint.
À savoir : le divorce pour faute est une alternative possible si votre conjoint refuse de divorcer.

Comment divorcer d’un mari alcoolique ?

Si le maintien de la vie commune avec votre mari est impossible de par son addiction à l’alcool, il vous est possible de réclamer un divorce à ses torts exclusifs.
Il est conseillé de consulter un avocat spécialisé en divorce qui vous conseillera sur les procédures à suivre et qui vous aidera à monter le dossier de demande. Il saura également vous aider pour récolter des preuves afin que le juge aux affaires familiales considère votre requête.

Comment prouver l’alcoolisme de son conjoint ?

Pour prouver l’alcoolisme de votre conjoint, les preuves recevables sont citées dans la liste ci-dessous :

  • Des documents justifiant une ou des condamnations pénales pour conduite en état d’ivresse ;
  • Des attestations de personnes qui confirment que votre époux est alcoolique ;
  • Des témoignages de personnes qui voient les faits.

À noter : les témoignages des membres de votre famille proche ne sont pas recevables comme preuve de l’alcoolisme de votre conjoint.

Comment se déroule la procédure d’un divorce pour faute ?

La procédure d’un divorce pour faute passe par 4 phases, dont voici la liste :

  • L’envoi de la demande au Tribunal de Grande Instance du domicile des époux ;
  • L’audience de conciliation par le juge aux affaires familiales ;
  • L’assignation en divorce ;
  • Le prononcé du divorce.

Le juge peut prendre l’une des décisions citées dans la liste suivante :

  • Prononcer le divorce aux torts exclusifs de votre mari alcoolique ;
  • Prononcer le divorce aux torts partagés entre vous ;
  • Rejeter la demande s’il juge que les faits ne sont pas considérables comme faute grave, que les preuves sont insuffisantes ou si votre mari démontre une volonté de changer et est prêt à faire les efforts nécessaires pour le faire.

À savoir :

La procédure de divorce pour faute est longue et est la plus coûteuse.

Si vous désirez divorcer de votre mari à cause de son alcoolisme, il est conseillé d’envisager l’option du divorce amiable si possible, car un divorce pour faute coûte cher et implique une procédure très longue.