En France, les cas de violences conjugales ne cessent de croître de jour en jour. Une voisine, une amie ou une proche sont susceptibles d’en être victimes. Dans la majorité des cas, malgré l’envie de les secourir, l’entourage laisse faire les choses de peur d’aggraver les faits. Alors, comment aider une femme battue ? Quelles dispositions prendre pour apporter une solution efficace ? Les réponses ci-dessous.
En cas de doute, demandez immédiatement conseil à un avocat spécialisé en droit pénal de la famille.
Alt="Comment aider une femme battue ?"

Qu’est-ce qui est considéré comme de la violence conjugale ?

Avant d’entrer dans le détail des aides possibles à apporter aux femmes battues, voici une définition de la violence conjugale :
Il s’agit d’actes ou de propos perpétrés par le conjoint pouvant porter atteinte aux droits, à la liberté et à la dignité de sa partenaire. La violence conjugale engendre une dégradation de la santé physique et psychologique de la victime.
Dans la liste suivante, retrouvez les différentes formes de violence conjugale :

  • Violence physique ;
  • Violence sexuelle ;
  • Privation d’indépendance financière ;
  • Violence verbale ;
  • Isolement social.

Il est important de ne pas confondre la dispute conjugale et la violence conjugale. En effet, les conséquences de cette dernière sont beaucoup plus graves.

Information importante

Selon le Code pénal, la violence conjugale est un crime pouvant faire l’objet d’une poursuite judiciaire et de sanctions pénales.

Comment aider une femme en détresse ?

Avant d’entreprendre une quelconque action, il est important de faire savoir à la victime que vous êtes une personne fiable. Pour ce faire, retrouvez dans la liste suivante les bons réflexes à avoir :

  • Soyez attentif lors des moments de confidences de la victime ;
  • Faites preuve d’empathie ;
  • N’hésitez pas à faire le premier pas si vous êtes témoin d’une scène suspecte, mais que la victime hésite à en parler ;
  • Optez pour une approche légère sans insistance ni agressivité ;
  • Évitez de la blâmer, car elle n’est, en aucun cas, fautive.

La seconde solution consiste à vous rapprocher des associations qui luttent contre les formes de violences conjugales. Dans le cas où la victime ne peut pas se déplacer, contactez les numéros d’urgence.
Ci-dessous une liste des numéros à contacter :

  • 3919 : service d’écoute et de conseil ;
  • 08 842 846 37 : service de renseignement, d’écoute et d’orientation ;
  • 115 : numéro pour le service d’hébergement ;
  • 0820 203 428 : association Avocat Femmes et Violences.

Ces numéros sont mis en place dans l’optique d’aider les femmes battues. Les équipes qui travaillent dans ces centres d’appels écoutent sans juger les cas des plaignants. Elles orientent également les victimes vers les solutions possibles en fonction de chaque cas : assistance juridique, service d’hébergement ou encore aide financière.
Dans le cas où vous sentez que la personne est en danger imminent, il est judicieux de se rapprocher directement de la police en composant le 17 ou le 112.
Pour conclure, la lutte contre la violence conjugale concerne tous les membres de la société. Il est du devoir de chacun de faire le maximum pour sortir les victimes des situations toxiques, voire dangereuses. Enfin, sachez qu’un avocat maîtrisant le droit pénal de la famille est d’une grande aide pour ces femmes.