Vous êtes victime de violences physiques ou une femme de votre entourage est battue par son conjoint, et vous vous demandez que faire ? Rassurez-vous, il existe des solutions pour vous protéger et y mettre un terme. Si vous souhaitez porter plainte pour violences conjugales, contactez un avocat spécialiste en droit pénal. Il sera plus à même de défendre vos intérêts et ceux de vos enfants si vous en avez. Que faire si une femme a été battue ? Les détails.
Alt="Femme battue que faire"

Signaler les faits

Souvent, les victimes de violences conjugales se taisent par peur des représailles. Pourtant, pour que les choses cessent, il est impératif d’en parler. Vous pouvez par exemple vous confier à un proche et trouver ensemble un lieu où résider.
Sinon, il vous est possible de vous confier à un assistant social en appelant le 3919. Ce numéro est gratuit depuis un téléphone fixe. Votre appel est anonyme, donc ne s’affichera pas sur la facture de téléphone.
Votre médecin peut également vous informer sur la marche à suivre. En cas de blessures, il vous remettra un certificat médical qui vous sera utile pour porter plainte.
Bon à savoir : si vous craignez pour votre vie, contactez directement la police, la gendarmerie (17) ou les pompiers (18). Dans tous les cas, il est important de porter les faits à l’attention des autorités, notamment à travers une main-courante.

Association d’aide aux femmes battues

Voici la liste de quelques sites ou contacts d’associations qui aident les femmes battues :

  • Ecoute Violence Conjugale : 0800 30 030 ;
  • Le Collectif contre les violences familiales et l’exclusion (CVFE) : http://www.cvfe.be;
  • Centre de Prévention des Violences Conjugales et Familiales ASBL (CPVCF) : http://www.cpvcf.org.
À retenir :
Depuis la loi n° 2019-1480 du 28 décembre 2019, diverses mesures ont été mises en place pour protéger les femmes victimes de violences conjugales comme l’usage d’un bracelet anti-rapprochement simplifié, aide au relogement, obtention d’une ordonnance de protection… Si vous avez des enfants, le juge peut suspendre l’autorité parentale de votre conjoint.

Femme battue : que faire pour porter plainte ?

Souvent, les femmes battues ont dû mal à porter plaine. Pourtant, cette procédure permet de lancer une enquête judiciaire susceptible d’entrainer des sanctions pénales pour l’auteur des faits. Votre conjoint risque une amende de 15 000 € à 150 000 € qui peut être associée à une peine d’emprisonnement selon la gravité de vos blessures.
Vous avez pris votre courage à deux mains et êtes décidée à porter plainte ? Pour obtenir gain de cause, vous devez rassembler le maximum de preuves. Vous pouvez demander un certificat médical, réunir les témoignages de votre entourage et voisinage et sauvegarder les preuves écrites (SMS, lettres, e-mails…). Une fois que vous avez rassemblé vos preuves, rendez-vous à la gendarmerie.
À préciser : en cas de violences conjugales, vous êtes en droit de quitter le foyer et d’emmener vos enfants avec vous. Cependant, vous êtes tenue d’en informer la gendarmerie avec une main-courante, et ensuite saisir le JAF pour obtenir l’autorisation de vivre séparément. Il est aussi compétent pour fixer les modalités concernant la résidence des enfants.
En conclusion, si votre époux vous bat, commencez par en parler à vos proches ou un médecin. Ce dernier pourra établir le certificat médical dont vous aurez besoin si vous comptez porter plainte. Il existe diverses associations d’aide aux femmes victimes de violences conjugales sur qui vous pouvez compter pour trouver un logement temporaire ou pour vous accompagner lorsque vous porterez plainte.