Le physique : critère majeur à l’embauche ?

À la question ” pensez-vous avoir été discriminé à l’embauche à cause de votre physique ? “, 33% des demandeurs d’emploi estiment que oui. Et 79% des sondés, pensent que leur physique a une influence sur le recruteur. Selon les défenseur des droits et l’Organisation Internationale du Travail (OIT) le physique reste clairement un critère majeur lors de l’embauche. En 2016, l’apparence physique est le deuxième facteur de discrimination, juste après le fait d’avoir plus de 50 ans.

Les femmes davantage touchées par cette discrimination que les hommes

L’apparence physique est ainsi le deuxième facteur de discrimination le plus cité, derrière l’âge. Les femmes sont particulièrement touchées : deux fois plus que les hommes. D’autant plus si elles sont en surpoids ou obèses. Ainsi, les femmes obèses sont huit fois plus discriminées en raison de leur apparence physique, que les femmes ayant un indice de masse corporelle (IMC) dans la norme.

Le style vestimentaire peut également constituer un frein à l’embauche. Là encore, plus particulièrement chez les femmes. Celles-ci rapportent avoir été huit fois plus victimes de discrimination sur leur apparence vestimentaire que les femmes ayant un style classique, contre quatre fois plus chez les hommes ayant un style atypique.

Un employeur qui discrimine quelqu’un à cause de son apparence risquerait jusqu’à 45.000 euros d’amende et trois ans de prison. Or les peines de prison ne sont jamais vraiment appliquées, en revanche le battage médiatique serait une peine bien plus grave pour une grande firme par exemple. Car l’entreprise accusée n’a pas très envie d’être pointé du doigt pour discrimination.

Une discrimination difficile à prouver

L’apparence physique figure parmi les 20 critères discriminatoires interdits par notre loi depuis 15 ans.
Ce critère représente 4,2% des réclamations déposées auprès du Défenseur des droits, contre 1% l’année dernière. Il est assez rare qu’il y est dépôt de plainte pour ce genre de discrimination car il reste très difficile à prouver et aussi à avouer…

Les personnes interrogées dans le cadre du neuvième baromètre du Défenseur des droits semblent avoir intégré et même accepté le fait que l’apparence physique représente bel et bien un critère de recrutement. Ainsi, la majorité des répondants pensent que leur apparence physique a une influence sur le recruteur, même si elle n’est pas importante pour le métier qu’ils recherchent.

45% estiment par exemple que la prise en compte du poids dans l’embauche est acceptable et 43% jugent acceptable de refuser un candidat par manque d’attractivité physique.

Vous pensez avoir été victime d’une discrimination à l’embauche ? Contactez nos avocats en droit du travail

A propos de l'auteur :

View Comments

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon avocat
Partager

25 000 justiciables choisissent Justifit chaque mois

Avec Justifit, trouvez le bon avocat près de chez vous !

+3 500 avocats vérifiés

Le plus large réseau d’avocats en France pour l’ensemble des domaines de droit

Le bon choix pour votre avocat

Comme vous, +25 000 justiciables par mois contactent leur avocat sur justifit.fr

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux avocats près de chez vous

Trouver mon avocat