Les informations essentielles à savoir sur le contrat de mariage

Selon les derniers chiffres émis par les statistiques, 221 000 mariages ont été célébrés en France durant l’année 2019. Par rapport à l’année 2004 qui affichait environ 278 433 célébrations, ce résultat a connu une diminution d’environ 20 %. Dans ce chiffre, une majorité de couples ont conclu un PACS (Pacte Civil de Solidarité), et un certain nombre un contrat de mariage. Peu de gens savent ce qu’est un contrat de mariage, quelles en sont les différentes formules et ce qu’il implique.

Si vous en faites partie ou désirez élargir vos connaissances, n’hésitez pas à recourir aux services d’un avocat spécialisé en droit civil. En outre, voici les informations essentielles à retenir au sujet de ce type de contrat.

Alt="Les informations essentielles à savoir sur le contrat de mariage"

Qu’est-ce qu’un contrat de mariage ?

Avant de vous lancer dans le choix d’un contrat de mariage, il est important d’en connaître la définition et la signification aux yeux de la loi. Il en va de même des conditions de son exécution et des formules possibles que vous pourrez choisir lors de sa conclusion.

Définition

Le contrat de mariage est un acte juridique que les futurs époux doivent signer afin de définir, de manière précise, le sort de leurs biens pendant et après le mariage. En d’autres termes, le contrat de mariage permet aux futurs mariés de déterminer les dispositions du régime matrimonial applicable à leur union. Il est conçu afin d’anticiper les événements pouvant intervenir au cours du mariage (divorce, faillite, décès…). De ce fait, le partage des biens en cas de divorce sans contrat de mariage devient difficile à faire.

À noter :

Le contrat de mariage est un acte authentique. Pour le conclure légalement, les futurs mariés doivent s’adresser obligatoirement à un notaire.

Quand faire un contrat de mariage ?

Le contrat de mariage est conclu par les futurs mariés avant même la célébration de leur union. En effet, l’article 1395 du Code civil français stipule que : « Les conventions matrimoniales doivent être rédigées avant la célébration du mariage et ne peuvent prendre effet qu’au jour de cette célébration ».

Important :

Il est également possible de faire un contrat de mariage après la célébration du mariage. Pour ce faire, il faudra attendre 2 ans après l’officialisation de l’union.

 

Le contrat de mariage est-il obligatoire ?

Non, il n’est pas obligatoire. Le choix d’en établir un ou pas revient aux futurs époux. Néanmoins, lorsqu’il n’y a pas de contrat de mariage, les époux sont soumis d’office au régime légal de la communauté réduite aux acquêts. Il s’agit d’un régime par lequel les conjoints, en cas de séparation, partagent de manière égale leurs biens en commun.

Bon à savoir :

Le régime légal de la communauté réduite aux acquêts est le régime matrimonial par défaut en France. Toutefois, il présente des limites et certains inconvénients en fonction de la situation familiale ou des biens de chaque époux. Pour cette raison, il est toujours préférable de choisir le régime qui vous convient le plus.

Peut-on changer un contrat de mariage déjà existant ?

Oui. Il est possible de changer ou de modifier un contrat de mariage déjà existant. En général, les couples le font dès que leur situation évolue ou encore parce qu’ils ont manqué d’anticipation sur la question avant le mariage.

À préciser :

La modification du contrat de mariage doit avoir lieu au moins 2 ans après le mariage. Par ailleurs, la démarche doit être effectuée d’un commun accord entre les deux époux, devant le notaire.

Pourquoi faire un contrat de mariage ?

La signature d’un contrat de mariage permet aux futurs mariés de choisir le régime matrimonial qui leur sied. Outre son caractère obligatoire, ce type de contrat permet de sécuriser le sort des biens entre les époux en cas d’événements imprévus dans le futur. Il vise également à assurer l’avenir de leurs progénitures ou de leurs enfants en instaurant un cadre juridique précis pendant le mariage. Par ailleurs, le contrat de mariage est un élément important en cas d’exercice d’une profession commerciale par l’un ou les deux conjoints. Cet acte est aussi requis en cas d’inégalité de revenus du couple. En gros, il sert à éviter les conflits entre les époux en anticipant la répartition et l’organisation des biens dans/après le mariage.

Important :

Quel est le meilleur contrat de mariage ?

C’est la question qui se pose. Pour être certain de choisir la meilleure option, il est conseillé de s’adresser à un notaire au moins 1 mois avant la célébration de l’union.

Quel régime matrimonial choisir ?

Pour savoir quel type de contrat de mariage choisir, il est recommandé de connaître tous les types de régime matrimonial envisageable. Ci-après les options possibles pour mieux vous éclairer.

Les différents types de régimes matrimoniaux

Il existe 4 types de régimes matrimoniaux différents en France, à savoir :

  • Le régime de la communauté réduite aux acquêts: selon les dispositions de ce régime, les biens possédés avant le mariage sont la propriété personnelle de chacun. Les biens acquis pendant le mariage appartiennent en commun aux deux époux.
  • Le régime communautaire ou régime de la communauté universelle: la signature de ce contrat de mariage universel implique que tous les biens acquis pendant la vie de couple appartiennent aux deux conjoints. En outre, dans le cadre d’un contrat de mariage en communauté universelle, les époux sont responsables des dettes qu’ils ont contractées ensemble ou personnellement.
  • Le régime séparatiste ou de séparation des biens: ce régime matrimonial différencie les biens de chacun des époux que ce soit avant ou après le mariage. Le contrat de mariage de la séparation des biens est choisi par les époux désirant chacun avoir une indépendance financière.
  • Le régime de la participation aux acquêts: pendant le mariage, les époux sont sous le régime de la séparation de biens. À la dissolution du contrat de mariage (décès, divorce ou changement de régime), le notaire mesure l’enrichissement de chacun pour le partager de façon équitable.

Bon à savoir :

Le notaire ou l’avocat assistera les futurs mariés afin qu’ils puissent choisir le régime matrimonial qui correspond le mieux à leur situation. Il propose ainsi les clauses spécifiques adaptées à chacun, surtout en ce qui concerne le contrat de mariage et la succession.

Le régime matrimonial le plus courant en France

Aujourd’hui, le régime matrimonial le plus utilisé en France est le régime légal de la communauté réduite aux acquêts.

À savoir :

Ce choix s’explique par le fait qu’il ne nécessite ni de passer devant un notaire ni de payer le prix d’un contrat de mariage comme pour les autres types de régimes matrimoniaux.

Bien que le contrat de mariage soit obligatoire, de nombreuses personnes hésitent encore à choisir parmi les différents types de régimes matrimoniaux existants. Cette situation découle principalement de l’ignorance de la plupart des futurs mariés ou du manque de connaissances en la matière. Toutefois, le contrat de mariage demeure un acte à la fois important et nécessaire pour établir l’harmonie dans le couple. En cas d’incertitude, l’idéal est de solliciter les conseils d’un avocat en droit civil. Maîtrisant parfaitement ce domaine, ce professionnel saura vous guider dans la conclusion de votre contrat de mariage que ce soit avant ou après la célébration de votre union civile.

A propos de l'auteur :

View Comments

25 000 justiciables choisissent Justifit chaque mois

Avec Justifit, trouvez le bon avocat près de chez vous !

+3 500 avocats vérifiés

Le plus large réseau d’avocats en France pour l’ensemble des domaines de droit

Le bon choix pour votre avocat

Comme vous, +25 000 justiciables par mois contactent leur avocat sur justifit.fr

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux avocats près de chez vous

Trouver mon avocat