Les actes de violence physique et morale représentent des infractions punies par la loi. Qu’il s’agisse d’agression ou d’atteinte, les sanctions pénales varient selon la gravité des actes. Vous êtes victime d’agression verbale telle qu’une insulte ou d’atteinte sexuelle ? Il est important de connaître vos droits. Pour ce faire, n’hésitez pas à demander conseil à un avocat spécialisé en droit pénal. Quelles sont les différences entre atteinte et agression ? Topo.
Alt="Différence entre atteinte et agression"

La tentative d’agression selon le Code pénal

Une agression est un acte violent à l’encontre d’autrui en vue de le blesser. Les agressions se divisent en trois catégories, dont voici la liste :

  • Les agressions sexuelles ;
  • Les agressions physiques ;
  • Les agressions verbales.

Les agressions sexuelles

Voici la définition de l’agression sexuelle selon l’article 222-22 du Code pénal : « Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise ».
Une agression sexuelle est une atteinte sexuelle commise sur autrui sans son consentement. Ce terme désigne également le fait de forcer une personne par la menace, la violence, la contrainte ou la surprise à subir une atteinte sexuelle de la part d’un tiers. Ces deux définitions englobent les atteintes sexuelles avec ou sans pénétration.
La tentative du délit est punie des mêmes peines prévues pour les faits avérés. La peine encourue est un emprisonnement de 15 ans pour les agressions sexuelles sur mineur.

Les agressions physiques

L’agression physique fait référence à une atteinte corporelle dans le but d’humilier ou de blesser la victime. Ce type d’agression est doublement physique par l’acte perpétré ainsi que les dégâts causés sur la victime.

Les agressions verbales

Quant à l’agression verbale, il s’agit d’une atteinte verbale contre autrui. Il existe deux types d’agressions verbales, dont voici la liste :

  • L’injure ou la diffamation : lorsqu’une personne émet une expression outrageante sur autrui par la parole, l’écrit ou le dessin.
  • La menace : il s’agit de la démonstration d’un projet nuisible inspirant à la victime la crainte d’un mal contre sa personne, ses biens ou sa famille.
À noter
Toute atteinte sexuelle sans pénétration est considérée comme étant une agression sexuelle dès lors que l’accord de la victime n’est pas clair et explicite. Il peut ainsi s’agir de baisers, de caresses ou d’attouchements.

Les atteintes à la personne

Les atteintes à la personne sont à distinguer des atteintes aux biens puisqu’elles constituent des infractions passibles de sanctions pénales.
Voici une définition simple et brève de qui vous aidera à mieux cerner le concept :
L’atteinte à la personne renvoie à toutes les formes d’infractions ayant pour motivation ou pour objectif de porter atteinte à l’intégrité physique ou psychologique d’autrui.
Les atteintes à la personne se distinguent en deux catégories citées dans la liste suivante :

  • Les atteintes au corps d’autrui comme le viol, les violences, les agressions sexuelles ou la torture.
  • Les atteintes à la dignité et à l’honneur d’autrui telles que la diffamation, les abus de faiblesse et la discrimination.

Pour conclure, il est essentiel de noter que la loi punit aussi bien les violences physiques que les violences psychologiques. Des sanctions sont prévues par le Code pénal selon le type d’infraction commis ainsi que le niveau de la gravité des blessures de la victime.